L'année dernière a été mouvementée pour l'entreprise minière et multimétal belge Nyrstar. Bien que la direction ait longtemps nié l'évidence, une lourde opération de financement s'est finalement avérée inévitable. Nyrstar a donc profité du rebond intervenu l'été dernier - dans le sillage de la hausse du cours du zinc - pour récolter un total de 600 millions EUR en septembre. Le nombre d'actions en circulation a ainsi doublé, passant de 170 à 340 millions : un coup dur pour les actionnaires, qui avaient déjà subi d'énormes pertes ces dernières années. Mais c'est surtout le taux très élevé - 8,9% - consenti sur l'émission d'une obligation à cinq ans pour 350 millions EUR qui a fait froncer les so...