Le cours de l'action s'est contracté de plus de 15%, après la publication des résultats du 4e trimestre et annuels. Pourtant, le fabricant de semi-conducteurs graphiques a clos, le 31 janvier, le dernier trimestre de son exercice décalé 2020/21 sur un chiffre d'affaires (CA) record de 5 milliards de dollars; c'est une progression de 61% en glissement annuel et un chiffre supérieur au consensus (4,8 milliards). A 1,96 milliard de dollars, ou 3,1 dollars par action (+67% en un an), le bénéfice net dépasse lui aussi le consensus (2,81 dollars). Malgré la hausse du CA, la marge brute est restée pratiquement inchangée, à 65,5%, en raison des dépenses liées à l'acquisition de Mellanox.
...

Le cours de l'action s'est contracté de plus de 15%, après la publication des résultats du 4e trimestre et annuels. Pourtant, le fabricant de semi-conducteurs graphiques a clos, le 31 janvier, le dernier trimestre de son exercice décalé 2020/21 sur un chiffre d'affaires (CA) record de 5 milliards de dollars; c'est une progression de 61% en glissement annuel et un chiffre supérieur au consensus (4,8 milliards). A 1,96 milliard de dollars, ou 3,1 dollars par action (+67% en un an), le bénéfice net dépasse lui aussi le consensus (2,81 dollars). Malgré la hausse du CA, la marge brute est restée pratiquement inchangée, à 65,5%, en raison des dépenses liées à l'acquisition de Mellanox. La moitié du CA du 4e trimestre provient de Gaming, qui a enregistré une croissance de 67% en un an et de 10% en rythme trimestriel. Le segment développe notamment les semi-conducteurs graphiques qui équipent la console de jeu Nintendo Switch. Il a lancé récemment la nouvelle carte GeForce RTX30 Series, plus rapide et moins énergivore que les modèles précédents. Les revenus de Datacenter ont pour leur part triplé d'une année sur l'autre, pour atteindre 1,9 milliard de dollars, mais le segment a vu son taux de croissance ralentir depuis le 2e trimestre de 2020 et devenir nul au 4e. Datacenter regroupe entre autres les semi-conducteurs pour serveurs cloud, ceux dédiés à l'intelligence artificielle et ceux que requièrent les superordinateurs utilisés pour miner des cryptomonnaies. Sur l'ensemble de l'exercice, le CA du groupe s'est accru de 52,7% par rapport à 2019, à 16,68 milliards de dollars. Gaming a contribué au CA à hauteur de 47%, ou 7,76 milliards de dollars; les confinements ont accéléré la croissance du marché du jeu (portée dans une large mesure par l'eSport et la réalité virtuelle). Toutefois, Nvidia est fort tributaire du cycle de vie des consoles de jeux. En outre, il n'est pas certain qu'après la pandémie les jeux continueront à se développer à la cadence d'aujourd'hui. Datacenter revendique 40% du CA total, ou 6,7 milliards de dollars; c'est en vue de doper la croissance du segment que Nvidia a acheté le groupe israélien Mellanox. Automotive et Professional Visualization, les deux plus petits segments, ont apporté le solde du CA annuel. Le cash-flow opérationnel (Ebitda) ajusté de l'exercice a progressé de 78%, à 7,31 milliards de dollars, par rapport à 2019, le bénéfice net, de 55%, à 4,33 milliards de dollars, ou 7,02 dollars par action. Pour le trimestre en cours, la direction pronostique un CA de 5,3 milliards de dollars, auquel le segment Gaming contribuerait le plus. Elle ne s'est pas avancée sur la contribution de Datacenter à la croissance. Les analystes tablent sur une croissance de seulement un tiers du CA global, sur l'exercice, compte tenu de la pénurie mondiale de composants électroniques qui découle de la flambée de la demande depuis qu'a éclaté la pandémie. En 2020/21, le groupe a produit un cash-flow disponible de 4,7 milliards de dollars. Au 31 janvier, il disposait de 11,6 milliards de dollars de liquidités, pour une dette de 7 milliards. Il verse chaque trimestre un modeste dividende de 0,16 dollar. Quand son rachat d'ARM Holdings aura été approuvé, Nvidia paiera à SoftBank 12,5 milliards en espèces et 21,5 milliards en nouvelles actions, ce qui entraînera une dilution d'environ 7%.Plusieurs éléments mettent l'action sous pression: le manque de capacités de production dans l'industrie des semi-conducteurs réduit le potentiel de croissance à court terme de Nvidia, les taux d'intérêt augmentent, le marché craint que la croissance du segment Gaming ne s'essouffle. La valorisation est élevée (à 15 fois le CA et à 44 fois l'Ebitda attendus). Peut-être le sentiment changera-t-il si Nvidia obtient le feu vert des diverses autorités pour boucler le rachat d'ARM Holdings.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 522,83 dollarsTicker: NVDA USCode ISIN: US67066G1040Marché: NasdaqCapit. boursière: 324,2 milliards USDC/B 2020: 76C/B attendu 2021: 40Perf. cours sur 12 mois: +65%Perf. cours depuis le 01/01: -2%Rendement du dividende: 0,1%