La hausse des volumes de production et des cours des matières premières a permis à BHP Billiton d'achever l'exercice 2018 (30 juin) sur le bénéfice le plus élevé depuis quatre ans. Le cours de l'action a évidemment suivi. Des nuages commencent pourtant à s'accumuler. Les incertitudes qui entourent l'évolution de la demande ont provoqué un effondrement des cours des métaux - le cuivre, par exemple, est retombé à son plus bas niveau depuis plus d'un an. La direction a mis en garde contre les répercussions d'une guerre commerciale sur l'économie chinoise (la Chine est le principal client de BHP). Côté offre, le groupe est confronté à une augmentation des coûts, en raison notamment de la hausse du prix du pétrole. Il doit au minerai de fer la contribution ...