Nous avons plusieurs fois évoqué, ces derniers mois, le potentiel du cuivre en sa qualité de matière première incontournable dans le mouvement d'électrification mondial. Parmi les grands producteurs de cuivre, First Quantum Minerals emporte notre préférence. Mi-janvier, nous vous présentions Solaris Resources, société canadienne d'exploration de cuivre et d'or. Nous nous intéressons aujourd'hui à sa compatriote Nova Royalty, qui se concentre sur le cuivre et le nickel. Selon les estimations les plus prudentes, le rythme de croissance de l'offre de cuivre va devoir doubler, ces 10 prochaines années, par rapport à la progression annuelle moyenne enregistrée entre 2015 et 2019 (1,3%). La demande de nickel, employé dans les batteries qui équipent les vé...

Nous avons plusieurs fois évoqué, ces derniers mois, le potentiel du cuivre en sa qualité de matière première incontournable dans le mouvement d'électrification mondial. Parmi les grands producteurs de cuivre, First Quantum Minerals emporte notre préférence. Mi-janvier, nous vous présentions Solaris Resources, société canadienne d'exploration de cuivre et d'or. Nous nous intéressons aujourd'hui à sa compatriote Nova Royalty, qui se concentre sur le cuivre et le nickel. Selon les estimations les plus prudentes, le rythme de croissance de l'offre de cuivre va devoir doubler, ces 10 prochaines années, par rapport à la progression annuelle moyenne enregistrée entre 2015 et 2019 (1,3%). La demande de nickel, employé dans les batteries qui équipent les véhicules électriques, va s'envoler elle aussi. Ce n'est pas un hasard si Elon Musk (Tesla) avait annoncé l'an passé son intention de proposer un contrat " géant " à tout producteur respectueux de l'environnement apte à lui fournir du nickel en quantités suffisantes. Créée en octobre 2018 par à peu près la même équipe que celle qui avait porté Metalla Royalty&Streaming sur les fonts baptismaux, Nova Royalty est cotée depuis le 1er octobre 2020 sur le Venture Exchange de Toronto. Franco-Nevada, Wheaton Precious Metals et Sandstorm Gold, qui font partie du portefeuille modèle, ont démontré les avantages du principe des royalties, qui permet à la société de profiter du potentiel de hausse du sous-jacent sans être exposée aux risques inhérents à l'exploitation minière. A cela s'ajoute le potentiel lié aux nouvelles découvertes, qui prolongent la durée de vie de la mine sans dépenses supplémentaires pour l'entreprise. Les sociétés de royalties sont généralement peu ou pas endettées, et leur valorisation est trois fois supérieure en moyenne à celle des entreprises minières. Nova Royalty ne s'intéresse pour sa part qu'à des projets de haute qualité, assortis d'un horizon de production potentiellement long; c'est ce type de projets qui, une fois la production lancée, ont le plus de chances de découvrir d'autres réserves, au profit d'une prolongation de la durée de vie de la mine. Nova Royalty a déjà conclu 17 contrats, donc quatre concernent des projets en développement, qui n'entreront pas en production avant plusieurs années. Sa première transaction d'envergure fut l'achat à Waterton Global, en janvier 2019, des royalties de 2% sur le projet de nickel Dumont (Québec, Canada). L'acquisition de royalties de 2% sur le projet de cuivre chilien NuevaUnion (50/50 entre Teck Resources et Newmont) a été signée en février 2020. L'achat, en octobre, de 0,24% sur le projet cuivre et or Taca Taca de First Quantum (Argentine) a été suivi, en janvier, d'un contrat portant sur 0,18% de plus; First Quantum a fait savoir l'an passé qu'il se prononcerait en 2023/2024 sur la possibilité de construire la mine. Enfin, Nova Royalty a acquis, en novembre, des royalties de 2,4% sur le projet cuivre, nickel et platine Twin Metals d'Antofagasta (Etats-Unis). Nous entamons le suivi de l'action par un conseil d'achat. Son cours a été multiplié par quatre depuis l'entrée en Bourse de Nova Royalty. L'idée de concentrer le modèle de royalties sur le cuivre et le nickel est unique et séduisante. Un investissement idéal pour qui dispose d'un horizon long et désire miser sur le passage des combustibles fossiles aux sources d'énergie renouvelables. Compte tenu de la forte hausse du cours, nous conseillons néanmoins d'investir d'une manière échelonnée. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 5,66 dollars canadiensTicker: NOVR CNCode ISIN: CA6698091056Marché: TorontoCapit. boursière: 316,6 millions CADC/B 2020: -C/B attendu 2021: -Perf. cours sur 12 mois: +353%Perf. cours depuis le 01/01: +52%Rendement du dividende: -