wElon Musk a évoqué un prix de sortie de 420 dollars par action, soit environ 25% de plus que le cours actuel. Dettes comprises, l'opération valoriserait le groupe automobile à plus de 80 milliards de dollars. Le gendarme de la Bourse américain avait suspendu la cotation de l'action, après cette annonce.
...

wElon Musk a évoqué un prix de sortie de 420 dollars par action, soit environ 25% de plus que le cours actuel. Dettes comprises, l'opération valoriserait le groupe automobile à plus de 80 milliards de dollars. Le gendarme de la Bourse américain avait suspendu la cotation de l'action, après cette annonce. Musk et Wall Street entretiennent une relation compliquée. Répondre constamment aux questions des analystes et investisseurs ennuie le CEO. Pourtant, la Bourse américaine est indispensable au constructeur automobile. Grande consommatrice de liquidités et criblée de dettes, l'entreprise ne survit que grâce aux investisseurs. Si le tweet du CEO est si controversé, c'est parce qu'il contenait des informations extrêmement sensibles pour l'action, qui plus est de nature incertaine. L'homme d'affaires a d'ailleurs concédé par la suite qu'il n'avait encore conclu aucun accord avec un quelconque bailleur de fonds. Rappelons que pour les évaluateurs de crédit, la dette de Tesla est considérée comme très spéculative (junk bonds: obligations de pacotille). Musk a cependant "bon espoir" d'obtenir un financement de la part du fonds souverain saoudien, avec lequel il se serait déjà entretenu sur la question. Les Saoudiens détiennent pour l'heure 5% de Tesla. Quoi qu'il en soit, le fondateur de Tesla devra rendre des comptes au régulateur boursier. Plusieurs investisseurs l'ont déjà assigné en justice. Ce sont en particulier les short sellers (vendeurs à découvert; ils misent sur une baisse de l'action) qui s'estiment (à raison) lésés par la communication du CEO. Certains pensent que celle-ci n'est pas intervenue au hasard: une obligation convertible Tesla arrive à échéance en mars prochain. Le cours de conversion s'élève à 360 dollars. Si l'action s'échange au-dessus de ce niveau, les détenteurs d'obligations convertiront leurs titres en actions. Dans le cas contraire, Tesla devra rembourser 920 millions de dollars. A l'évidence, Tesla préférerait émettre des actions supplémentaires à solliciter des liquidités dont il ne disposera peut-être plus à ce moment. Le groupe en a consommé 740 millions de dollars au deuxième trimestre, et un milliard de dollars au premier trimestre. A la fin du deuxième trimestre, Tesla avait encore 2,24 milliards de dollars en caisse, à opposer à une dette de 11,6 milliards de dollars. Les dépenses d'investissement pour 2018 ont été réduites à 2,5 milliards de dollars, dont 1,27 milliard ont déjà été actées au premier semestre. Le groupe dispose donc encore d'un milliard de dollars. Les ventes de voitures généreront certes des cash-flows positifs au deuxième semestre et Tesla peut encore vendre quelques droits d'émission. Mais, en tout état de cause, le remboursement des obligations, en mars 2019, poserait problème. Une hausse significative du cours de l'action serait par conséquent plus que bienvenue. Pour accélérer sa croissance, Tesla entend investir trois milliards de dollars dans la construction d'une usine en Chine. On ignore encore comment le groupe financera ce projet. Les premières voitures et batteries sortiraient des chaînes au plus tôt en 2022. Les projets ambitieux ne manquent pas, chez Tesla, mais les investisseurs sont en droit de douter qu'ils soient tous réalistes. Malgré le bénéfice et les cash-flows attendus au terme du deuxième semestre, l'avenir financier de Tesla reste très incertain. Si les raisons de ne pas détenir l'action en portefeuille ne manquent pas, non plus, les investisseurs ont pu voir (la pagaille qu'est capable de semer Musk et) qu'il est très dangereux d'adopter une position vendeuse. Nous continuons de recommander aux actionnaires de se défaire du titre lorsqu'il bondit. Conseil : vendreRisque : élevéRating : 3CCours : 335,05 dollarsTicker : TSLA USCode ISIN : US88160R1014Marché : New York Stock ExchangeCapit. boursière : 57,2 milliards USDC/B 2017 : -C/B attendu 2018 : -Perf. cours sur 12 mois : -8 %Perf. cours depuis le 01/01 : +8 %Rendement du dividende : -