Le 2e trimestre n'a apporté aucune amélioration chez IAMGOLD, et les perspectives ne sont guère encourageantes. La production prévisionnelle a donc été revue à la baisse, tandis que les projections de coûts étaient relevées. Le groupe prévoit désormais une production de 565.000-605.000 onces troy d'or, contre 630.000-700.000 auparavant; le coût de production sera de 1.395-1.435 dollars (1.230-1.280) ce qui, combiné au recul du cours de l'or, pèsera sur les marges. La production n'a pas dépassé 139.000 onces troy au 2e trimestre (-10% en glissement annuel), soit un total de 295.000 onces sur le semestre. Les 1.422 dollars l'once atteints par les coûts de production au 2e trimestre excèdent de 40% la moyenne du secteur.
...

Le 2e trimestre n'a apporté aucune amélioration chez IAMGOLD, et les perspectives ne sont guère encourageantes. La production prévisionnelle a donc été revue à la baisse, tandis que les projections de coûts étaient relevées. Le groupe prévoit désormais une production de 565.000-605.000 onces troy d'or, contre 630.000-700.000 auparavant; le coût de production sera de 1.395-1.435 dollars (1.230-1.280) ce qui, combiné au recul du cours de l'or, pèsera sur les marges. La production n'a pas dépassé 139.000 onces troy au 2e trimestre (-10% en glissement annuel), soit un total de 295.000 onces sur le semestre. Les 1.422 dollars l'once atteints par les coûts de production au 2e trimestre excèdent de 40% la moyenne du secteur. IAMGOLD a écoulé 135.000 onces troy d'or, contre 155.000 un an plus tôt. Malgré une augmentation du prix moyen perçu (1.800 dollars, contre 1.724 l'an passé), le chiffre d'affaires (CA) consolidé a cédé 7%, à 265,6 millions de dollars. On note une perte nette de 4,5 millions de dollars (1 cent par action). IAMGOLD a gagné sur le semestre 15 millions de dollars, soit 3 cents par action. La production de Rosebel (Suriname) a chuté de près de 50% en raison des conditions climatiques, des cas de Covid et des troubles sociaux. Le volume de minerais traités y a reculé de 10% et les teneurs (grammes d'or par tonne de minerai traité) ont chuté de 35%. Le 2e semestre sera légèrement meilleur mais Rosebel a revu ses prévisions de production de 232.000 à 150.000 onces. Westwood (Canada) a redémarré comme prévu, mais l'instabilité du sol ralentit les opérations et les teneurs sont faibles. La production du 2e trimestre a atteint 8.000 onces, contre 20.000 un an plus tôt. IAMGOLD annonce une moyenne de 40.000 onces pour l'ensemble de l'exercice. C'est Essakane, au Burkina Faso, qui sauve les meubles. La mine, à l'origine de plus de 75% de la production du groupe, a extrait 28% de plus, à 106.000 onces. Les prévisions ont été relevées de 365.000-395.000 à 390.000-400.000 onces. Direction et syndicats se sont entendus au sujet des trois prochaines années, mais le pays est chroniquement instable. Côté Gold (Canada) devrait être comme prévu opérationnelle dans deux ans. Ses réserves sont de 7,2 millions d'onces et sa durée de vie commerciale est de 18 ans. Les dépenses prévisionnelles sont toutefois d'ores et déjà passées de 875-925 millions à 1,125-1,175 milliard de dollars, en raison de l'augmentation des coûts et de l'appréciation du dollar canadien. L'augmentation des investissements explique le cash-flow disponible négatif à hauteur de 125 millions de dollars au 1er semestre. La trésorerie de 830 millions de dollars et la ligne de crédit de 500 millions suffisent toutefois pour le moment. La capacité d'IAMGOLD à financer la construction de Côté Gold sur ses fonds propres uniquement dépendra des cash-flows, lesquels seront fonction du cours de l'or. Corrigée des contrats de location et de l'emprunt obligataire (450 millions de dollars), la trésorerie nette atteint 292,3 millions de dollars.IAMGOLD accumule les difficultés depuis plusieurs années, et le cours de l'or ne lui a de surcroît pas été favorable ces derniers temps. La nouvelle révision des prévisions a incité maints investisseurs à jeter l'éponge. A 0,5 fois la valeur comptable et moins d'une fois le CA, le titre est très bon marché. A cause du sentiment extrêmement négatif qui l'entoure, et malgré la situation financière du groupe, son pipeline et ses réserves, nous émettons désormais un avis neutre. Conseil: conserver/attendreRisque: élevéRating: 2CCours: 2,18 dollarsTicker: IAG USCode ISIN: CA4509131088Marché: NYSECapit. boursière: 1 milliard USDC/B 2020: 14,5C/B attendu 2021: 17Perf. cours sur 12 mois: -43%Perf. cours depuis le 01/01: -40%Rendement du dividende: -