Sans réelle surprise, Mosaic est de nouveau revenu sur ses prévisions bénéficiaires pour 2019. Le leader mondial des engrais phosphatés tablait en début d'année sur un cash-flow opérationnel (Rebidta) récurrent (hors éléments exceptionnels) de 2,2-2,4 milliards de dollars et un bénéfice net récurrent de 2,1-2,5 dollars par action. Au terme du 2e trimestre, il n'en était plus qu'à 1,8-2 milliards de dollars de Rebitda, pour un bénéfice net récurrent de 1,1 à 1,5 dollar par action. Le Rebitda escompté est cette fois ramené à 1,4-1,5 milliard de dollars, pour 0,5 à 0,6 dollar par action. Le Rebitda a atteint au 3e trimestre 366 millions de dollars, soit 5,5% de plus qu'au 2e, mais un chiffre de 11,6% inférieur au consensus (414,2 millions de dollars; 62...

Sans réelle surprise, Mosaic est de nouveau revenu sur ses prévisions bénéficiaires pour 2019. Le leader mondial des engrais phosphatés tablait en début d'année sur un cash-flow opérationnel (Rebidta) récurrent (hors éléments exceptionnels) de 2,2-2,4 milliards de dollars et un bénéfice net récurrent de 2,1-2,5 dollars par action. Au terme du 2e trimestre, il n'en était plus qu'à 1,8-2 milliards de dollars de Rebitda, pour un bénéfice net récurrent de 1,1 à 1,5 dollar par action. Le Rebitda escompté est cette fois ramené à 1,4-1,5 milliard de dollars, pour 0,5 à 0,6 dollar par action. Le Rebitda a atteint au 3e trimestre 366 millions de dollars, soit 5,5% de plus qu'au 2e, mais un chiffre de 11,6% inférieur au consensus (414,2 millions de dollars; 622 millions en 2018). Après neuf mois, la chute atteint 23,9%, à 1,15 milliard. A 8 cents, le bénéfice net récurrent par action est nettement inférieur au consensus (22 cents) et au chiffre de l'an dernier (75 cents). La division Phosphates souffre tout particulièrement. Le prix du phosphate a cédé plus de 15% en moyenne ces 12 derniers mois. Au 3e trimestre, le CA a baissé de 18%, à 820 millions de dollars, pour des volumes inchangés à 2,2 millions de tonnes. La marge bénéficiaire brute récurrente affiche -6 dollars par tonne (-5 au 2e trimestre), contre +80 dollars l'an dernier. Les volumes annuels escomptés sont donc revus, de 8,6-9 millions à 8,3-8,5 millions de tonnes (6,2 millions après neuf mois). Mosaic a limité sa production à concurrence de 0,5 million de tonnes, pour permettre à ses clients d'alléger leurs stocks. La demande américaine devrait être plus soutenue ces prochaines semaines ainsi qu'en 2020, mais les prix ne remonteront pas aussi longtemps que les stocks resteront élevés. Le sentiment, sur le marché de la potasse, est en berne depuis l'été. En cause, notamment: le report incessant des contrats de livraison avec la Chine. Quatre des cinq plus grands noms du secteur ont réduit leur production ces derniers mois. Mosaic aura lui-même produit 0,6 million de tonnes de moins cette année, pour des ventes annuelles estimées à 8-8,2 millions de tonnes (6,3 millions après neuf mois). La marge bénéficiaire brute récurrente est tombée à 73 dollars la tonne (84 au 2e trimestre), mais elle demeure supérieure à celle de l'an dernier (66 dollars). Saluons la nouvelle accélération de l'ouverture du 3e puits de la mine Esterhazy. Les deux premiers puits seront par conséquent mis à l'arrêt deux ans plus tôt que prévu (mi-2022) et 300 millions de dollars seront économisés jusqu'en 2024. Mosaic Fertilizantes, l'activité Engrais en Amérique latine, a expédié 3,4 millions de tonnes d'engrais (3,6 millions l'an dernier) et dégagé une marge bénéficiaire brute de 39 dollars la tonne, contre 42 dollars en 2018. Les économies que devrait permettre l'acquisition de Vale Fertilizantes ont été relevées, de 275 millions de dollars au moins d'ici la fin 2019 à 325 millions de dollars. Un surcroît de Rebitda de 200 millions est en outre pronostiqué à l'horizon 2022 (500 millions au total). Mosaic a racheté ces derniers mois 7 millions d'actions propres (1,8% du total), pour 150 millions de dollars. Le budget total est fixé à 250 millions.Les chiffres en demi-teinte n'ont pas pesé sur le titre, ce qui renforce notre conviction que le plancher est atteint. Bien qu'encore très vagues, les perspectives pour 2020 sont plus encourageantes. L'action demeure digne d'achat et reste en portefeuille. Nous envisageons même d'étoffer notre position. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 20,28 dollarsTicker: MOS USCode ISIN: US61945C1036Marché: New YorkCapit. boursière: 7,7 milliards USDC/B 2018: 12C/B attendu 2019: 31Perf. cours sur 12 mois: -43%Perf. cours depuis le 01/01: -31%Rendement du dividende: 1%