Les résultats du troisième trimestre ont rassuré mais comme au trimestre précédent, des nuances s'imposent: le rebond du titre relève avant tout d'une réaction de soulagement. Si le plus dur semble passé, avec un étiage atteint au terme d'un premier trimestre décevant et la présentation du plan Transform to Grow (T2G), qui n'a du reste guère convaincu, le ciel n'est pas totalement dégagé pour autant.
...

Les résultats du troisième trimestre ont rassuré mais comme au trimestre précédent, des nuances s'imposent: le rebond du titre relève avant tout d'une réaction de soulagement. Si le plus dur semble passé, avec un étiage atteint au terme d'un premier trimestre décevant et la présentation du plan Transform to Grow (T2G), qui n'a du reste guère convaincu, le ciel n'est pas totalement dégagé pour autant. Vu l'offre publique d'achat opportuniste de PAI Partners, spécialiste français du capital-investissement, qui a proposé 27,5 euros par action avant de revoir son offre à la baisse, le retour en Bourse de cet important producteur de solutions d'hygiène personnelle pour bébés (langes), femmes (tampons) et personnes âgées (produits d'incontinence) aurait pu être de courte durée. Mais le conseil d'administration d'Ontex en a décidé autrement. Les chiffres du troisième trimestre confirment une fois de plus les difficultés engendrées par la conjoncture. Le chiffre d'affaires (CA) comparable a augmenté de 0,2% au troisième trimestre, à 566,6 millions d'euros. Après un premier semestre en berne (-1,3%), c'est la première hausse trimestrielle depuis janvier. Sur les neuf premiers mois de 2019, le CA a cédé 0,8%. Le CA publié est en hausse de 1,4%, à 574,4 millions d'euros (-0,4% entre janvier et fin septembre, à 1,689 milliard d'euros), et dépasse légèrement le consensus. De fortes disparités régionales persistent: depuis janvier, le CA est en repli de 7,8% sur le marché européen, très compétitif, mais les ventes sont en hausse dans d'autres régions, comme au Brésil et au Mexique. Les marchés ont surtout salué la marge de Rebitda (cash-flow opérationnel récurrent rapporté au CA), supérieure aux prévisions. A taux de change constant et sans tenir compte de l'application de la norme IFRS 16 sur les contrats de location, elle s'est redressée à 11,6% entre juillet et septembre, contre 11,5% sur le même trimestre l'an dernier - les analystes escomptaient une érosion. Depuis janvier, le recul est toutefois de 0,39% (de 11,7 à 11,3%) en raison du net repli du premier trimestre. La direction confirme que le Rebitda, à taux de change constant, sera meilleur au deuxième semestre. Sur l'ensemble de l'exercice, le CA et le Rebitda devraient donc être stables, hors effet de change. Le plan T2G exige 130 millions d'euros d'investissements et vise une croissance du CA supérieure de 50 points de base à celle du marché à l'horizon 2021, ce qui ferait augmenter la marge de Rebitda de 1,25-1,75% par rapport à 2018. Parmi les éléments négatifs, notons le rapport élevé entre dette nette (qui s'est pourtant allégée en termes absolus, à 875,7 millions d'euros fin septembre) et Rebitda, à 3,68. La réaction très positive du marché à l'annonce des résultats témoigne surtout du soulagement qui suit une période catastrophique, au cours de laquelle le titre a perdu près de 65% par rapport à son sommet. Malgré l'envolée de 45% depuis l'été, nous n'en sommes qu'au niveau d'il y a un an. La fin de la tendance baissière du CA et la légère amélioration de la rentabilité sont assurément des facteurs positifs, mais des nuages planent toujours sur Ontex. CA et Ebitda devraient être stables cette année après le recul de 2018, mais il faudra une nette hausse des ventes et de la rentabilité pour que nous recommandions de nouveau l'achat. A 1,2 fois la valeur comptable et plus de 9 fois le rapport valeur de l'entreprise/Ebitda, l'action n'est pas excessivement bon marché. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 18,05 eurosTicker: ONTEX BBCode ISIN: BE0974276082Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,49 milliard EURC/B attendu 2019: 15,5C/B attendu 2020: 13,5Perf. cours sur 12 mois: -1%Perf. cours depuis le 01/01: +1%Rendement du dividende: 2,3%