La marque de luxe allemande semblait, en 2017, bien partie pour inverser la tendance puisque le chiffre d'affaires des boutiques à périmètre comparable et à cours de change constants recommençait à progresser pour la première fois depuis deux ans (sans surprise, analystes et investisseurs avaient, dans l'intervalle, boudé le titre). Les résultats annuels ne sont pas encore disponibles (ils le seront le 7 mars), mais les choses semblent s'être mal passées l'an dernier puisqu'au terme d'une belle remontée, le cours a cédé 30% environ. Le début de l'exercice 2019 est toutefois prometteur. Grâce, pour commencer, au nouveau plan stratégique élaboré par Mark Langer, le CEO du groupe. D'ici à 2022, le chiffre d'affaires devra être remonté de...