Les cours du minerai de fer et du cuivre ont atteint de nouveaux sommets en 2021. L'aluminium s'est, depuis, ajouté à la liste. Ces hausses, à l'origine d'une augmentation des prix de vente, ont entièrement compensé chez Rio Tinto l'envolée des coûts de l'énergie et de la main-d'oeuvre. Le chiffre d'affaires (CA) a atteint 63,5 milliards de dollars (USD), soit 42% de plus qu'en 2020. De ce montant, 36 milliards ont été générés en Chine, grâce à la part élevée du minerai de fer, surtout utilisé dans l'industrie sidérurgique chinoise, dans le CA. Le minerai de fer a permis d'engranger 39,6 milliards USD (+44%), ou 62% du CA consolidé. Le léger ralentissement de la production a été compensé par le rebond du prix de vente moyen. La division aluminium, la ...

Les cours du minerai de fer et du cuivre ont atteint de nouveaux sommets en 2021. L'aluminium s'est, depuis, ajouté à la liste. Ces hausses, à l'origine d'une augmentation des prix de vente, ont entièrement compensé chez Rio Tinto l'envolée des coûts de l'énergie et de la main-d'oeuvre. Le chiffre d'affaires (CA) a atteint 63,5 milliards de dollars (USD), soit 42% de plus qu'en 2020. De ce montant, 36 milliards ont été générés en Chine, grâce à la part élevée du minerai de fer, surtout utilisé dans l'industrie sidérurgique chinoise, dans le CA. Le minerai de fer a permis d'engranger 39,6 milliards USD (+44%), ou 62% du CA consolidé. Le léger ralentissement de la production a été compensé par le rebond du prix de vente moyen. La division aluminium, la deuxième par ordre d'importance (CA de 12,7 milliards USD), est suivie des pôles cuivre et minéraux (dont les diamants). Le bénéfice opérationnel ajusté (Ebitda) a atteint 37,7 milliards USD (+58%). En termes de rentabilité, le minerai de fer a dominé davantage encore, puisque 27,6 milliards USD (+46%; 73% de l'Ebitda consolidé) sont à mettre à son crédit. La direction estime que sa production se stabilisera cette année à 320-325 millions de tonnes (321,6 millions de tonnes en 2021). L'aluminium a généré un Ebitda de 4 milliards USD (+100% en un an). La rentabilité des activités cuivre (+90%) et minéraux (+52%) a elle aussi considérablement progressé. Rio Tinto s'est entendu avec la Mongolie sur les points de discorde entourant l'expansion de la mine Oyou Tolgoï (cuivre et or). L'extension souterraine sera opérationnelle cette année et atteindra sa vitesse de croisière au premier semestre de 2023. Le groupe a subi plusieurs revers opérationnels, dont l'arrêt du projet de lithium à Jadar (valeur: 2,4 milliards USD), rejeté par un gouvernement serbe qui s'est plié aux exigences du lobby écologiste. La pénurie de matières premières nécessaires à la production de batteries de véhicules électriques fait s'envoler le prix du lithium depuis quelques mois. L'exposition du groupe à la Russie se limite à une joint-venture avec le producteur d'aluminium Rusal pour l'exploitation d'une raffinerie d'alumine en Australie. Le bénéfice sous-jacent s'est établi à 21,38 milliards USD (consensus: 21,63 milliards), en hausse de 72% en un an. Les investissements vont passer de 7,4 milliards USD en 2021 à 8 milliards cette année et à 9-10 milliards en 2023. Ses cash-flows permettent à Rio Tinto d'investir, de rembourser sa dette et de choyer ses actionnaires. Le cash-flow opérationnel a atteint en 2021 25,3 milliards USD (+60%) et le cash-flow disponible a bondi de 88%. La dette nette, de 664 millions USD fin 2020, s'est muée en une trésorerie nette de 1,6 milliard USD. Le groupe avait versé un dividende de 15,4 milliards en 2021. Le chiffre est cette fois fixé à 16,8 milliards, soit 10,4 USD par action, contre 5,57 USD au titre de 2020. Soit aussi 79% du bénéfice sous-jacent, un rapport exceptionnellement élevé. L'entreprise entend distribuer de 40% à 60% de son bénéfice sous-jacent tout au long du cycle.A résultats exceptionnels, dividende record. Si les cours des matières premières restent extrêmement élevés, les incertitudes sont nombreuses. Le rapport cours/bénéfice laisse entendre que l'action est bon marché, mais il est calculé sur des pics de bénéfice cycliques. Reste que compte tenu du rapport valeur de l'entreprise (EV)/CA, l'action est réellement peu onéreuse. Les dividendes devraient être légèrement inférieurs cette année. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 5.887 penceTicker: RIO LNCode ISIN: GB0007188757Marché: London Stock ExchangeCapit. boursière: 93,7 milliards GBPC/B 2021: 6C/B attendu 2022: 8Perf. cours sur 12 mois: +3%Perf. cours depuis le 01/01: +17%Rendement du dividende: 13,3%