Les rendements des actions aurifères n'ont rien eu de spectaculaire ces 12 derniers mois. L'indice VanEck Vectors Gold Miners a progressé de 7% alors que le S&P500 élargi bondissait de près de 20%. Newmont Mining a surperformé de quelques pourcent l'indice des mines aurifères et fait bien mieux que Barrick Gold et Goldcorp, ses principaux concurrents.
...

Les rendements des actions aurifères n'ont rien eu de spectaculaire ces 12 derniers mois. L'indice VanEck Vectors Gold Miners a progressé de 7% alors que le S&P500 élargi bondissait de près de 20%. Newmont Mining a surperformé de quelques pourcent l'indice des mines aurifères et fait bien mieux que Barrick Gold et Goldcorp, ses principaux concurrents. Actif au niveau mondial, Newmont disposait fin 2016 de 68,5 millions d'onces troy de réserves d'or prouvées, et devrait avoir produit entre 5 et 5,4 millions d'onces troy en 2017. L'essentiel de ses actifs opérationnels se concentre en Amérique du Nord et en Australie (41% et 31% de sa production totale respectivement); suivent, de loin, l'Afrique (15%) et l'Amérique du Sud (13%). Sachant qu'il achève les trois premiers trimestres de 2017 sur une production de 3,86 millions d'onces troy (+8,6% en base annuelle), Newmont Mining semble bien parti pour atteindre les prévisions annuelles. Il a ces cinq dernières années cédé pour 2,8 milliards de dollars d'actifs qui ne correspondaient plus à ses critères de rendement ou de croissance future. Il a parallèlement acquis une mine, inauguré trois sites et mis en oeuvre sept projets d'expansion. L'accroissement de la production en 2017 a été soutenu par les mines Merian, au Surinam, et Long Canyon, dans le Nevada. Cette année, la production supplémentaire et le recul de la production de Cripple Creek seront globalement en équilibre. Le groupe a revu à la hausse, en décembre, ses prévisions pour 2018, lesquelles s'établissent désormais à 4,9-5,4 millions d'onces troy, contre 4,7-5,2 millions précédemment. Il poursuit son expansion en Australie (Tanami) et aux Etats-Unis (Twin Creeks), entre autres. Son chiffre d'affaires en Afrique va exploser de 70%, grâce à l'expansion des sites Ahafo et Subika. La croissance s'accélérera après 2020, lorsque l'expansion de la mine de Yanacocha permettra d'extraire chaque année pendant sept ans 200.000 onces troy. Le coût de production total est estimé à 900-950 dollars l'once troy pour 2017 (la moyenne s'établissant à 909 dollars après trois trimestres). La hausse des coûts de l'énergie et des matières premières devrait faire passer les coûts de production à 965-1025 dollars l'once troy en 2018, mais la facture retombera à 870-970 dollars dès l'année prochaine. Au terme du troisième trimestre, Newmont disposait d'une trésorerie de trois milliards de dollars, cependant que sa dette s'établissait à 4,1 milliards de dollars. Cette dette nette de 1,1 milliard de dollars est largement inférieure au 1,9 milliard de dollars enregistré au début de 2017. L'endettement ne représente donc plus que 0,4 fois le bénéfice d'exploitation ajusté, contre 1,1 il y a un an. Les flux de trésorerie sont suffisamment élevés pour le couvrir, ce qui permet à Newmont de financer la plupart de ses nouveaux projets sans avoir à contracter de nouvelles dettes. La capacité d'investissement totale du groupe s'élève à 5,9 milliards de dollars. Jusqu'ici, Newmont liait le dividende à l'évolution du cours de l'or; il va changer son fusil d'épaule - nous n'en saurons pas davantage avant février, mais la direction a annoncé le mois dernier déjà que le dividende augmenterait de moitié au moins.Newmont a tenu pour l'exercice 2017 ses promesses en termes de production et de coûts. L'année 2018 ne sera caractérisée par aucune croissance notable de la production, alors que les coûts augmenteront légèrement pendant un temps. L'investisseur évitera de se focaliser outre mesure sur ces paramètres, car le pipeline est bien garni et la production devrait à nouveau s'accélérer, moyennant un coût raisonnable, dès 2020. A 1,8 fois la valeur comptable et compte tenu de l'excellente santé de son bilan, Newmont demeure digne d'achat. Conseil : acheterRisque : moyenRating : 1BCours : 39,79 dollarsTicker : NEM USCode ISIN : US6516391066Marché : NYSECapit. boursière : 21,2 milliards USDC/B 2016 : 33C/B attendu 2017 : 28Perf. cours sur 12 mois : +16 %Perf. cours depuis le 01/01 : +6 %Rendement du dividende : 0,8 %