Le groupe américain Newmont Mining est, après Barrick Gold, le deuxième plus grand producteur d'or au monde eu égard aux volumes. Il est actif sur presque tous les continents, mais son centre de gravité se trouve en Amérique du Nord (42% de la production) et en Australie (33%). L'Afrique de l'Ouest (Ghana) et l'Amérique du Sud apportent respectivement 17% et 8% de la production. Le groupe minier a produit 5millions d'onces d'or en 2015.
...

Le groupe américain Newmont Mining est, après Barrick Gold, le deuxième plus grand producteur d'or au monde eu égard aux volumes. Il est actif sur presque tous les continents, mais son centre de gravité se trouve en Amérique du Nord (42% de la production) et en Australie (33%). L'Afrique de l'Ouest (Ghana) et l'Amérique du Sud apportent respectivement 17% et 8% de la production. Le groupe minier a produit 5millions d'onces d'or en 2015. 1. Qu'a apporté 2016? Les actions de mines aurifères, dont celle de Newmont Mining, ont connu un excellent premier semestre 2016, leur cours ayant plus que doublé. Et si Newmont s'échange aujourd'hui 30% sous le sommet d'août, le rendement depuis le début de l'année demeure pour le moins impressionnant. Le groupe minier s'est moins endetté que la plupart de ses concurrents au cours de la décennie écoulée, mais il a néanmoins vendu en 2016 sa participation (48,5%) dans PT Newmont Nusa Tengara (PTNNT), l'exploitant de la mine d'or et de cuivre de Batu Hijau en Indonésie. Bouclée le mois dernier, l'opération a rapporté un peu moins de 900millions USD net. La somme sera affectée à des investissements et au remboursement de la dette. Newmont avait 2,1milliards USD en caisse à la fin du troisième trimestre _ et même près de 3milliards USD si l'on y ajoute le produit de la vente de PTNNT. L'endettement, qui a été réduit de plus de moitié depuis 2013, s'élève encore à 4,55milliards USD. Newmont a commencé en novembre dernier son rachat d'obligations pour 500millions USD. Le rapport entre la dette nette et les cash-flows opérationnels (EBITDA) s'établit à 1,1. Après la vente de Batu Hijau, les prévisions de production pour 2016 ont été abaissées à une fourchette de 4,8 à 5millions d'onces, que Newmont devrait pouvoir atteindre puisque, après trois trimestres, il a produit 3,6millions d'onces au coût moyen de 910USD (933USD en 2015).2. Qu'apportera 2017?Newmont entend compenser l'arrêt de la production en Indonésie par d'autres projets. Il a déjà étendu la mine (rachetée à Anglogold) Cripple Creek&Victor (CC&V), dont les coûts de production ont été abaissés de 200USD l'once. Tant la mine de Merian au Suriname que celle de Long Canyon au Nevada ont été achevées sans dépassement de budget et dans les délais prévus. Les deux actifs entraîneront également une réduction du coût de production moyen l'an prochain. Le groupe a encore des projets d'extension en Australie (Tanami) et au Ghana (Ahafo et Subika). Ses prévisions de production provisoires pour 2017 font état de 4,9 à 5,4millions d'onces d'or. 3. Pourquoi l'action figure-t-elle parmi nos favorites pour 2017?Newmont dispose d'un portfolio bien garni de projets qui vont stabiliser, voire légèrement accroître la production au cours des années à venir. Ceux-ci pourront en grande partie être financés sur fonds propres. Newmont maîtrise très bien ses dettes et y associe un dividende. À 1,4fois la valeur comptable, la valorisation n'est guère exigeante. Mais seule une hausse du cours de l'or pourra pleinement révéler le potentiel de cours de Newmont. Un retour aux planchers de début 2016 est très peu vraisemblable, à notre estime. Nous tablons plutôt sur le même feu d'artifice qu'au premier semestre 2016 dans les mines d'or. Les investisseurs peu friands de mines d'or individuelles peuvent se tourner vers un tracker diversifié tel le VanEck Vectors Gold Miners ETF (GDX). Avec une part de près de 10%, Newmont en est la deuxième position de l'indice sous-jacent. Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1BDevise : dollar (USD)Marché : New York Stock ExchangeCapitalisation boursière : 16,4 milliards USDC/B 2015 : 19C/B attendu 2016 : 18Perf. cours sur 12 mois : +80%Perf. cours depuis le 01/01/2016 : +76%Rendement du dividende : 0,3%