Avec une hausse de 17% depuis le début 2016, l'or a connu un début d'année particulièrement faste. Le rendement des indices des mines aurifères était même encore largement supérieur, avec des hausses comprises entre 70 et 85%. Naturellement à partir d'un niveau extrêmement faible après le marché baissier important entre fin 2011 et fin 2015. L'évolution de Newmont Mining (+77% cette année) est conforme à celle des grands indices de mines aurifères. Le spécialiste américain, qui a des actifs sur presque tous les continents, se porte plutôt bien sur le plan opérationnel depuis plusieurs trimestres. L'an dernier, les mines du groupe ont produit conjointement 5millions d'onces troy d...

Avec une hausse de 17% depuis le début 2016, l'or a connu un début d'année particulièrement faste. Le rendement des indices des mines aurifères était même encore largement supérieur, avec des hausses comprises entre 70 et 85%. Naturellement à partir d'un niveau extrêmement faible après le marché baissier important entre fin 2011 et fin 2015. L'évolution de Newmont Mining (+77% cette année) est conforme à celle des grands indices de mines aurifères. Le spécialiste américain, qui a des actifs sur presque tous les continents, se porte plutôt bien sur le plan opérationnel depuis plusieurs trimestres. L'an dernier, les mines du groupe ont produit conjointement 5millions d'onces troy d'or à un coût total moyen d'un peu moins de 900USD l'once. Newmont est ainsi le deuxième producteur aurifère au monde derrière Barrick Gold. En 2016, on estime que 40% de la production d'or proviendra des mines nord-américaines du groupe. Ensuite arrivent les mines d'Australie et d'Asie (36%), du Ghana (16%) et d'Amérique du Sud (8%). Durant les trois premiers mois du nouvel exercice, la production minière a augmenté à nouveau de 3,3% sur base annuelle, à 1,23million d'onces. Le coût de production a reculé encore à 828USD l'once. L'efficacité opérationnelle du groupe a également progressé. Pour 2016, Newmont table sur un coût de production total compris entre 880 et 940USD par once troy. Le cash-flow opérationnel ajusté ou EBITDA s'est élevé à 803millions USD. La production d'or se situera cette année entre 4,8 et 5,3millions d'onces troy. L'an prochain, ce chiffre doit être porté entre 5,2 et 5,7 millions d'onces troy, pour se stabiliser les années suivantes (sauf nouveaux rachats), autour de 5millions d'onces troy. Newmont mise pour cela notamment sur la mine Merian au Surinam, qui est complète à 80% et sera rendue opérationnelle cette année. Chaque année, Merian devrait produire entre 300.000 et 375.000onces troy d'or à un coût total d'environ 700USD. D'autres projets d'extension sont Long Canyon au Nevada et Tanami en Australie. L'an dernier, Newmont a également racheté la mine Cripple Creek &Victor (CC&V) à AngloGold Ashanti. Les extensions doivent abaisser encore le coût de production. Au 1ertrimestre, Newmont a réalisé un cash-flow libre positif de 227millions USD. Les cash-flows sont donc devenus positifs plus tôt que prévu, ce qui est essentiellement attribuable à des investissements temporairement moins élevés. Pour 2017, la direction table sur un cash-flow libre positif de 1,4milliard USD sur la base d'un prix de l'or de 1250USD. L'endettement élevé fut longtemps le talon d'Achille du groupe, mais depuis 2013, il a été allégé de plus d'un tiers, à 3,39milliards USD net ou 1,2fois l'EBITDA. Newmont a l'ambition de le réduire encore à une fois, et espère donc épargner entre 800millions et 1,3milliard USD supplémentaires. Depuis 2013, il a déjà vendu pour près de 2milliards USD d'actifs. Actuellement, sa participation dans la mine de cuivre et d'or Batu Hijau (Indonésie) est également en vente. Newmont a remis de l'ordre dans ses finances, et dispose d'un pipeline confortable qui fera augmenter la production cette année et l'an prochain. Newmont capitalise 1,5fois la valeur comptable. Ce n'est toujours pas excessif, mais le redressement ultérieur du cours ne sera pas linéaire. Exploitez de préférence les vagues intermédiaires de prises de bénéfices.Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1C