Si le rachat de Goldcorp lui a donné une nouvelle impulsion de croissance, Newmont Corporation n'a néanmoins pas atteint ses objectifs en raison de la pandémie et des fermetures de mines qui en ont découlé. Le groupe a aussi vu ses coûts de production augmenter du fait de ses investissements accrus et de l'envolée des cours de l'énergie. Mais dans ce contexte, et si l'on tient compte en outre de la baisse (modérée) du prix de l'or l'année dernière, la performance de Newmont est honorable.
...

Si le rachat de Goldcorp lui a donné une nouvelle impulsion de croissance, Newmont Corporation n'a néanmoins pas atteint ses objectifs en raison de la pandémie et des fermetures de mines qui en ont découlé. Le groupe a aussi vu ses coûts de production augmenter du fait de ses investissements accrus et de l'envolée des cours de l'énergie. Mais dans ce contexte, et si l'on tient compte en outre de la baisse (modérée) du prix de l'or l'année dernière, la performance de Newmont est honorable. Au 3e trimestre, les mines du groupe ont produit 1,45 million d'onces troy d'or, soit une baisse de 5% sur un an, qui a cependant été compensée par une hausse de 15% du nombre d'onces troy d'équivalent or (315.000) issues de la vente de divers sous-produits (argent, cuivre, plomb et zinc); le chiffre d'affaires (CA) s'est établi à 2,9 milliards de dollars, 9% de moins qu'un an auparavant. Bien que le coût moyen de production de l'once ait augmenté de 10% sur un an, à 1.041 dollars, la marge brute est demeurée confortable, à 737 dollars par once troy, cette dernière s'étant vendue en moyenne à 1.778 dollars. Il faudra encore attendre un mois pour connaître les chiffres détaillés du 4e trimestre. La direction s'attend à une production de 6 millions d'onces troy d'or (5,9 millions un an auparavant) et à une hausse de la part des sous-produits, de 1 à 1,3 million d'onces troy, soit à un total de 7,3 millions d'onces (6,9 millions en 2020). A 1.050 dollars, le coût moyen de production dépassera nettement les 1.015 dollars escomptés. De nouveaux projets devraient doper la rentabilité du groupe ces prochaines années, même si les cours de l'énergie devaient rester élevés et le prix de l'or devait ne pas augmenter. Il y a par exemple Ahafo North (Ghana), dont la production débutera fin 2023 et devrait s'établir chaque année à 300.000 onces troy d'or, au prix de production de 650 dollars l'unité. Le groupe prévoit aussi de développer les mines Tanami (Australie) et Yanaccocha (Pérou). Le pipeline compte également Norte Abierto, Galore Creek et Nueva Union. La production totale devrait atteindre 7,5 millions d'onces troy en 2022, 7,5-8,1 millions en 2023 et 7,7-8,3 millions en 2024. Le coût de production de l'once devrait par conséquent diminuer, de 1.030 dollars cette année à 880-980 dollars les années suivantes. Le groupe, qui a énormément investi dans l'automatisation, s'attend par ailleurs à faire de belles économies. Au sortir du 3e trimestre, la trésorerie de Newmont était de 4,8 milliards de dollars, pour une dette à long terme de 5,5 milliards, soit une dette nette modeste de 700 millions de dollars, ou de moins de 0,2 fois le cash-flow opérationnel (Ebitda), et l'ensemble de ses liquidités disponibles s'élevaient à 7,6 milliards. En 2021, le groupe a porté le dividende trimestriel à 0,55 dollar par action. Sur le milliard de dollars affecté aux rachats d'actions propres, quelque 100 millions avaient déjà été utilisés, à la fin du trimestre.Le groupe produit à des prix relativement faibles, ses réserves sont importantes, son pipeline est bien garni et diversifié, et sa situation financière est saine. Même aux cours actuels de l'or, il génère des flux de trésorerie élevés et peut donc verser un dividende attrayant. Par ailleurs, dans une perspective historique, sa valorisation n'est pas excessive; elle ne tient en tout cas pas compte de la hausse des prix de l'or et d'autres métaux. C'est pourquoi nous recommandons d'acheter cette valeur de base de tout portefeuille investi dans l'or.Conseil: acheterRisque: moyen Rating: 1BCours: 60,35 dollarsTicker: NEM USCode ISIN: US6516391066Marché: New York Stock ExchangeCapit. boursière: 48,3 milliards USDC/B 2021: 20C/B attendu 2022: 17Perf. cours sur 12 mois: -1%Perf. cours depuis le 01/01: +1%Rendement du dividende: 3,6%