Ageas publie un très beau rapport semestriel. Son bénéfice net s'est envolé de 83%, à 354,6 millions d'euros, en glissement annuel. L'assureur belge achève le semestre sur un bénéfice net record de 606 millions d'euros, en hausse de 37% en un an (441,2 millions d'euros; consensus: 541 millions d'euros).
...

Ageas publie un très beau rapport semestriel. Son bénéfice net s'est envolé de 83%, à 354,6 millions d'euros, en glissement annuel. L'assureur belge achève le semestre sur un bénéfice net record de 606 millions d'euros, en hausse de 37% en un an (441,2 millions d'euros; consensus: 541 millions d'euros).Ces chiffres sont certes dopés par plusieurs éléments exceptionnels en Asie et au Royaume-Uni, mais les activités sous-jacentes, surtout en Non-Vie, ont elles aussi agréablement surpris. Le bénéfice net des assurances Vie a bondi de 30% au 1er semestre, passant de 373,3 à 485,1 millions d'euros; en Non-Vie, la hausse est de 13,4%, à 115,8 millions d'euros. Ageas s'en tient aux prévisions précédemment annoncées (bénéfice de 800 à 900 millions d'euros pour l'exercice), mais il est clair qu'en l'absence de krach, il fera mieux. Porté par une croissance à deux chiffres en Asie, l'encaissement brut récurrent (hors acquisitions) a progressé de 11% (+7% au 2e trimestre). La marge sur les produits à taux garanti (branche 21) est passée de 110 à 79 points de base (78 au 1er trimestre), celle sur les produits unit-linked (branche 23), de 28 à 22 points (27 au 2e trimestre). En Belgique, les marges opérationnelles se sont redressées au 2e trimestre et l'encaissement brut a progressé de 12% sur le semestre. Le ratio combiné (charges/primes nettes acquises) est passé de 98,8% à 97,6%, grâce à l'excellent pourcentage enregistré au 2e trimestre (91,1%); au niveau du groupe, il a reculé de 97,8% à 95,7%. Outre-Manche, la baisse de l'encaissement brut (-4,4% après six mois, -4,6% au 1er trimestre), résultat de la résiliation de contrats de distribution non rentables, s'est stabilisée. Une sinistralité anormalement élevée en Auto (25-30 millions d'euros) a pesé sur les résultats du 2e trimestre. L'activité Non-Vie aligne d'excellents chiffres, surtout au Portugal et en Turquie. Mais c'est d'Asie que vient l'apothéose: le bénéfice net y a progressé de 95%, à 331,4 millions d'euros, dont 184,5 millions d'euros au 2e trimestre. Compte non tenu des éléments exceptionnels (plus-value de 69 millions et bénéfice fiscal de 50 millions), le bénéfice net s'établit à 210 millions (189 millions en 2018). Disposant d'une réserve suffisante (ratio de solvabilité de 200,9%; 194,1% fin mars et 214,6 fin 2018; objectif minimum: 175%), Ageas a annoncé un nouveau programme de rachats d'actions, d'un montant de 200 millions d'euros. D'ampleur identique, le précédent avait été bouclé début août. Cette 9e édition s'inscrit dans le cadre du plan stratégique 2019-2021 (Connect21) qui, sauf acquisition majeure, non quantifiée, réserve 150 millions d'euros par an au moins à cette fin. Ageas a été associé à divers grands dossiers de reprise au cours du trimestre écoulé, mais évite soigneusement de débourser des prix excessifs. Depuis 2011, il a racheté 66,8 millions d'actions propres, pour un total de 1,8 milliard d'euros. Près de 64 millions de ces titres (24% du nombre d'actions en circulation fin 2011) ont été détruits. Dans le cadre du règlement Fortis, le groupe a déjà versé 593 millions d'euros sur le 1,3 milliard d'euros prévu à titre d'indemnisation. L'opération s'étalera sans doute jusqu'en juin 2020.Le titre a bien réagi à l'annonce des résultats semestriels. L'exposition à l'Asie continue de porter ses fruits. Le rendement du dividende et les rachats presque ininterrompus d'actions propres soutiennent le cours. A 10,5 fois le bénéfice escompté pour 2019, la valorisation est correcte. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 48,52 eurosTicker: AGSN BBCode ISIN: BE0974264930Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 9,6 milliards EUR C/B 2018: 11,5C/B attendu 2019: 10,5Perf. cours sur 12 mois: +9%Perf. cours depuis le 01/01: +25%Rendement du dividende: 4,4%