Le géant américain des engrais Mosaic a publié des résultats supérieurs aux attentes pour le deuxième trimestre. Grâce à la normalisation météorologique aux Etats-Unis et à un trimestre record au Brésil, les volumes de toutes les divisions ont augmenté (+16% au total, en un an). Mosaic Fertilizantes, le pôle engrais latino-américain, affiche un volume record de 2,56 millions de tonnes au 2e trimestre, dépassant de plus de 20% les chiffres de l'année dernière et du 1er trimestre (2,1 millions de tonnes). Le marché anticipait une récolte estivale inédite et une hausse des prix des phosphates. Mais le prix de vente moyen continue de baisser: 446 USD la tonne au 2e trimestre de 2019, 330 USD au 1er trimestre et 316 USD au 2e trimestre de 2020. Le CA annuel s'es...

Le géant américain des engrais Mosaic a publié des résultats supérieurs aux attentes pour le deuxième trimestre. Grâce à la normalisation météorologique aux Etats-Unis et à un trimestre record au Brésil, les volumes de toutes les divisions ont augmenté (+16% au total, en un an). Mosaic Fertilizantes, le pôle engrais latino-américain, affiche un volume record de 2,56 millions de tonnes au 2e trimestre, dépassant de plus de 20% les chiffres de l'année dernière et du 1er trimestre (2,1 millions de tonnes). Le marché anticipait une récolte estivale inédite et une hausse des prix des phosphates. Mais le prix de vente moyen continue de baisser: 446 USD la tonne au 2e trimestre de 2019, 330 USD au 1er trimestre et 316 USD au 2e trimestre de 2020. Le CA annuel s'est tassé de 833 à 787 millions de dollars (-5,5%). La marge brute a toutefois augmenté, de 35 millions de dollars l'année dernière à 101 millions (66 millions de dollars au 1er trimestre), dont 25 millions de dollars imputables aux effets de change. Autre bonne nouvelle: Mosaic a en l'espace de six mois économisé 42 millions sur les 50 millions visés en 2020.La division potasse a vendu 2,6 millions de tonnes, soit 34,8% de plus qu'au trimestre précédent, un record (2019: 2,2 millions de tonnes). Les prix de vente baissent toutefois aussi, à 180 USD par tonne, contre 200 USD au trimestre précédent et 246 USD au 2e trimestre de 2019. Le chiffre d'affaires (CA) recule donc, de 599 à 555 millions de dollars (-7,3%), sur un an. La marge brute s'est érodée de 181 à 132 millions de dollars (109 millions de dollars, au 1er trimestre). Notons toutefois que la transition anticipée vers le troisième puits de la mine Esterhazy est en bonne voie, avec un potentiel d'économies supplémentaires de 300 millions de dollars d'ici à la fin 2024. La division phosphates connaît enfin une embellie. En un an, les volumes se sont stabilisés, à 2,2 millions de tonnes, mais le prix a légèrement augmenté par rapport au 1er trimestre, passant de 274 à 287 dollars la tonne (345 dollars, au 2e trimestre de 2019). Les ventes ont reculé de 16,8%, à 763 millions de tonnes. L'arrêt de production d'une mine au Pérou du fait du Covid-19 a coûté 30 millions de dollars de CA. La marge brute par tonne a progressé, passant de -7 à +7 dollars. L'offre et la demande sur le marché des engrais phosphatés tendant vers l'équilibre, Mosaic pronostique une légère hausse des prix d'ici au mois de décembre. Le prix de la potasse devrait pour sa part se stabiliser dans les mois à venir.Le 26 juin, la société a déposé aux Etats-Unis une plainte pour concurrence déloyale pour l'importation d'engrais phosphatés russes et marocains. La société espère recevoir des compensations au 1er trimestre de 2021. A 47 millions de dollars, le bénéfice net du groupe dépasse de 280 millions de dollars celui du 2e trimestre de 2019, qui incluait une dépréciation exceptionnelle de 284 millions USD. Le bénéfice net ajusté par action s'élève à 0,11 dollar (0,12 dollar en 2019; consensus: -0,04 dollar). Le cash-flow opérationnel récurrent (Rebitda) est passé de 360 millions à 383 millions de dollars en un an. Sur le trimestre, la dette nette a été allégée de 400 millions, à 4,1 milliards de dollars, en ligne avec les covenants bancaires.L'action Mosaic a rebondi à l'annonce de trimestriels meilleurs que prévu, qui contrastent en outre avec ceux publiés ces dernières années. Mais la valeur reste très sensible au sentiment boursier. Nous attendons un repli généralisé (à l'automne, sans doute) pour relever le conseil.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 16,31 dollarsTicker: MOS USCode ISIN: US61945C1036Marché: New YorkCapit. boursière: 6,2 milliards USDC/B 2019: -C/B attendu 2020: -Perf. cours sur 12 mois: -26%Perf. cours depuis le 01/01 : -24%Rendement du dividende: 1,2%