Les trimestriels du géant américain des engrais déçoivent. Le chiffre d'affaires (CA) consolidé cède 13% en rythme annuel, à 2,38 milliards de dollars. La marge brute s'est envolée de 27%, à 355 millions de dollars, la perte nette est tombée de 44,1 millions de dollars (0,11 dollar par action) l'an dernier à 6,2 millions de dollars (0,02 dollar). Le bénéfice net récurrent atteint 0,23 dollar par action (0,22 dollar escompté). Le cash-flow opérationnel récurrent (Rebitda) a bondi de 13%, à 438 millions de dollars. Il atteint après neuf mois 1,04 milliard de dollars, soit un recul de 10% en un an (il s'était, à l'époque déjà, tassé de 23,9% en 12 mois). Les ventes de la division Phosphates ont diminué de 9,1% en rythme annuel, à 745 millions de doll...

Les trimestriels du géant américain des engrais déçoivent. Le chiffre d'affaires (CA) consolidé cède 13% en rythme annuel, à 2,38 milliards de dollars. La marge brute s'est envolée de 27%, à 355 millions de dollars, la perte nette est tombée de 44,1 millions de dollars (0,11 dollar par action) l'an dernier à 6,2 millions de dollars (0,02 dollar). Le bénéfice net récurrent atteint 0,23 dollar par action (0,22 dollar escompté). Le cash-flow opérationnel récurrent (Rebitda) a bondi de 13%, à 438 millions de dollars. Il atteint après neuf mois 1,04 milliard de dollars, soit un recul de 10% en un an (il s'était, à l'époque déjà, tassé de 23,9% en 12 mois). Les ventes de la division Phosphates ont diminué de 9,1% en rythme annuel, à 745 millions de dollars. Les volumes ont cédé 6%, à 2,1 millions de tonnes (stables au 2e trimestre, à 2,2 millions de tonnes), tandis que les prix moyens continuaient à se redresser par rapport au trimestre précédent (+7%, à 307 dollars la tonne), restant toutefois juste inférieurs à ceux de 2019 (310 dollars); les volumes ont augmenté de 1% entre janvier et septembre. La baisse des prix des matières premières et des coûts de production a permis à la marge brute de remonter de -10 dollars la tonne au 3e trimestre de 2019 à +11 dollars. La tendance étant positive (marge de 27 dollars la tonne, en septembre), il y a lieu d'être modérément optimiste pour le 4e trimestre. Mosaic espère une augmentation des prix de 50 dollars par tonne en moyenne. L'activité Potasse a vu ses volumes fléchir de 2%, à 2,3 millions de tonnes (+6% en neuf mois). Son CA a chuté de 24,7%, à 464 millions de dollars, en raison d'une diminution de 27,7% des prix de vente (à 170 dollars; 180 dollars, au 2e trimestre). Le bénéfice brut s'est tassé de 31,6%, à 108 millions de dollars. Les coûts de production hors traitement des eaux usées salines se sont allégés de 9 dollars la tonne en un an, à 52 dollars. La mise en service complète du troisième puits de la mine de potasse d'Esterhazy, au 1er trimestre de 2022, permettra d'éliminer le problème (économies de 85 millions de dollars par an) et de faire tomber les coûts de production à 49 dollars la tonne. Les volumes de Mosaic Fertilizantes, en Amérique latine, sont passés de 3,4 millions à 3,6 millions de tonnes, soit le chiffre trimestriel le plus élevé depuis la reprise des activités de Vale, au début de 2018 (+17% en neuf mois). Malgré la baisse de 9,8% des prix des engrais, la marge bénéficiaire brute est passée de 132 millions de dollars en 2019 (101 millions, au 2e trimestre) à 177 millions de dollars, le Rebitda se hissant, lui, de 126 à 181 millions de dollars (109 millions, au 2e trimestre). La dette nette s'est réduite de plus de 250 millions de dollars, à 3,9 milliards. La facilité de crédit a été portée en août à 2,2 milliards de dollars (+2 milliards) et le groupe a remboursé en octobre la dernière tranche de la dette contractée au printemps. Au vu de l'augmentation des prix des céréales et des oléagineux et des niveaux (inférieurs à la moyenne) des stocks d'engrais dans les canaux de distribution, la direction se montre prudemment positive au sujet du 4e trimestre et de l'exercice 2021.Après un excellent été, l'action a cédé plus de 10%. L'année 2020 s'inscrit elle aussi à l'encre rouge. Le marché n'a pas aimé que la direction ne se prononce pas sur les bénéfices. Les choses s'améliorent néanmoins, surtout pour le pôle Phosphates. Nous maintenons notre conseil, que nous pourrions relever à terme. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 17 dollarsTicker: MOS USCode ISIN: US61945C1036Marché: NYSECapit. boursière: 6,4 milliards USDC/B 2019: -C/B attendu 2020: -Perf. cours sur 12 mois: -14%Perf. cours depuis le 01/01: -21%Rendement du dividende: 1,2%