On peut épingler plusieurs circonstances atténuantes, et notamment quatre contrecoups de nature opérationnelle qui ont pesé sur les résultats de la société. D'une part, des problèmes d'ordre mécanique dans une mine de potasse (Esterhazy) et dans une usine d'ammoniac (Faustina ; coût unique de 14 millions de dollars). D'autre part, Mosaic a dû faire face à des inondations dans une mine du Pérou et à des pannes logistiques chez Canpotex (le véhicule d'exportation de potasse nord-américain). Le chiffre d'affaires (CA) du groupe a reculé de 1,67 à 1,58 milliard de dollars (-5,7%). Dans la division Engrais phosphatés, on note un repli de 7,7%, à 839 millions de dollars. Les volumes se sont hissés de 2...

On peut épingler plusieurs circonstances atténuantes, et notamment quatre contrecoups de nature opérationnelle qui ont pesé sur les résultats de la société. D'une part, des problèmes d'ordre mécanique dans une mine de potasse (Esterhazy) et dans une usine d'ammoniac (Faustina ; coût unique de 14 millions de dollars). D'autre part, Mosaic a dû faire face à des inondations dans une mine du Pérou et à des pannes logistiques chez Canpotex (le véhicule d'exportation de potasse nord-américain). Le chiffre d'affaires (CA) du groupe a reculé de 1,67 à 1,58 milliard de dollars (-5,7%). Dans la division Engrais phosphatés, on note un repli de 7,7%, à 839 millions de dollars. Les volumes se sont hissés de 2,2 à 2,3 millions de tonnes, mais le prix de vente moyen a reculé de 355 à 327 dollars par tonne (-7,9% ; 317 dollars par tonne au quatrième trimestre). Le bénéfice brut s'est tassé de 12,3 %, à 57 millions de dollars (marge stable de 7%). La direction prévoit un redressement des marges au second semestre, à 10%. La division Potasse a vu son CA augmenter de 5% (414 millions de dollars) grâce à des volumes en forte hausse (+30%, à 2 millions de tonnes), mais en partie compensés par un repli du prix de vente moyen de 17%, à 172 dollars la tonne. La marge brute a reculé de 98 à 69 millions de dollars, tandis que la marge bénéficiaire brute est passée de 25 à 17 %. La troisième division, la Distribution internationale, intègre les activités brésiliennes. Le CA y a progressé de 4,3%, à 487 millions de dollars, et la marge bénéficiaire brute a doublé, de 3 à 6% (28 millions de dollars). Au niveau du groupe, cela donne une perte nette de 0,9 million de dollars, contre un bénéfice net de 256,8 millions l'an dernier. Fin 2016, on apprenait la reprise par Mosaic de Vale Fertilizantes, la branche Engrais du groupe brésilien Vale, pour 2,5 milliards de dollars, dont la moitié en liquide et l'autre par l'émission de 42,3 millions de nouvelles actions (12% de dilution). La transaction sera finalisée fin de cette année, et produira 80 millions de dollars d'économies à partir de 2019. Les principaux actifs sont cinq mines de phosphate brésiliennes, qui accroissent la capacité de production de Mosaic de quelque 30%, à 12,2 millions de tonnes, et de surcroît l'unique mine de potasse brésilienne (capacité de 0,5 million de tonnes). Cette opération s'inscrit parfaitement dans la stratégie du groupe : tirer davantage profit du potentiel agricole énorme du Brésil, sur lequel le groupe avait d'ailleurs commencé à miser fin 2014 en reprenant les activités de distribution d'engrais d'Archer Daniels Midland au Brésil et au Paraguay. Les reprises et projets d'extension ont alourdi la position d'endettement net de Mosaic à 3 fois le cash-flow opérationnel attendu (EBITDA) cette année. C'est supérieur à l'objectif d'un rapport de 2 à 2,5 fois. Mosaic devra donc oeuvrer à alléger sa dette dans les prochains temps. Selon nous, le repli de l'action à son plus faible niveau des dix dernières années constitue une excellente opportunité d'entrée. Mosaic a tiré avantage de l'allègement nécessaire des dettes de Vale pour renforcer sa position sur le marché brésilien. La société est idéalement placée pour tirer profit du redressement prochain des prix des engrais.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1BDevise : dollarMarché : New YorkCapit. boursière : 7,83 milliards USDC/B 2016 : 25C/B attendu 2017 : 24Perf. cours sur 12 mois : -11 %Perf. cours depuis le 01/01 : -23 %Rendement du dividende : 2,5 %