Les personnes qui étaient détentrices l'année dernière d'actions de cette entreprise américaine du secteur des matières premières ont intérêt à ne pas être du genre à baisser les bras au premier coup dur venu. Il y a quelques semaines à peine, l'action Freeport-McMoRan (ticker FCX) a vu son cours dégringoler de près de 15% en une seule séance de négociation: la direction de l'entreprise avait annoncé, dans la foulée des résultats du 1er trimestre, qu'en raison des nouvelles normes environnementales, plus sévères, Freeport-McMoRan ne pourrait poursuivre ses activités d'exploitation de la mine de Grasberg. En Asie, toutes les activités du groupe sont concentrées en Indonésie, et plus spécifiquement dans le projet Grasberg, un complexe minier d'envergure mondiale. La mine recèle la plus grande réserve planétaire de cuivre et d'or. Elle fournit également la quasi-totalit...