Le spécialiste liégeois de la santé féminine a le vent en poupe. En juillet, le Royaume-Uni avait approuvé la commercialisation de Myring, première version générique de l'anneau vaginal Nuvaring de l'américain Merck, dont le brevet avait expiré en avril. Cette première autorisation en Europe devrait faire des émules. Mais le potentiel commercial de loin le plus important (75%) se situe aux Etats-Unis, où Nuvaring a enregistré l'an dernier un chiffre d'affaires de 564 millions de dollars. Myring devrait y être avalisé fin 2018-début 2019, après quoi Mayne Pharma en assurera la commercialisation. Il sera produit dans un site hypermoderne de Mithra. Les analystes attribuent à Myring une valeur moyenne de 3 à 4 euros par action. Mithra a annoncé fin juillet ...

Le spécialiste liégeois de la santé féminine a le vent en poupe. En juillet, le Royaume-Uni avait approuvé la commercialisation de Myring, première version générique de l'anneau vaginal Nuvaring de l'américain Merck, dont le brevet avait expiré en avril. Cette première autorisation en Europe devrait faire des émules. Mais le potentiel commercial de loin le plus important (75%) se situe aux Etats-Unis, où Nuvaring a enregistré l'an dernier un chiffre d'affaires de 564 millions de dollars. Myring devrait y être avalisé fin 2018-début 2019, après quoi Mayne Pharma en assurera la commercialisation. Il sera produit dans un site hypermoderne de Mithra. Les analystes attribuent à Myring une valeur moyenne de 3 à 4 euros par action. Mithra a annoncé fin juillet la vente, à Ceres Pharma, du portefeuille de contraceptifs génériques pris en licence pour le marché belgo-luxembourgeois, pour 20 millions d'euros en liquide; ce montant pourrait être multiplié par deux ces cinq prochaines années, en fonction des résultats commerciaux. La division a achevé le dernier exercice sur un chiffre d'affaires de 14 millions d'euros; elle ne figurait toutefois plus au centre de la stratégie de Mithra.Il en va autrement de la maximisation du potentiel de l'oestrogène naturel Estetrol (E4). La nouvelle la plus réjouissante est dès lors l'annonce, le 8 août, des résultats positifs obtenus en phase III de l'étude sur le contraceptif oral Estelle, le premier produit candidat à base d'Estetrol. Il s'agit des résultats du volet européen du programme de phase III, qui comprend également une étude en Amérique du Nord, dont les résultats sont prévus pour le premier trimestre de 2019. Tant le critère d'évaluation principal (efficacité de la contraception) que tous les critères secondaires importants de l'étude européenne, comme la qualité de vie, le contrôle du cycle menstruel et les profils de saignement et de sécurité, sont validés. Les résultats confirment tout le bien que l'on pouvait penser d'Estelle et donc, le potentiel unique de cette pilule de cinquième génération, qui combine le meilleur des quatre générations précédentes. La percée décisive en matière de sécurité fut, plus tôt dans l'année, l'achèvement sur des résultats largement concluants de l'étude de phase II sur l'hémostase. Les analystes escomptent un chiffre d'affaires qui pourrait atteindre le milliard d'euros. C'est au moins le potentiel de Donesta, deuxième candidat à base d'Estetrol, cette fois contre les bouffées de chaleur. L'étude de phase IIb s'était achevée sur des résultats positifs et le programme de phase III (pour 2019) est en cours de préparation. Pour garder ouvertes toutes les options stratégiques, Mithra a levé fin mai 77,5 millions d'euros grâce à l'émission de 2,67 millions d'actions nouvelles, au prix unitaire de 29 euros. La société s'est jusqu'à présent contentée de conclure pour Estelle des partenariats au Japon, au Brésil, au Canada et en Corée du Sud, c'est-à-dire en dehors de ses marchés clés que sont l'Europe et les Etats-Unis.A présent que la quasi-intégralité des risques liés au développement ont disparu, Mithra pourrait conclure des partenariats cruciaux en Europe et aux Etats-Unis ces six à neuf prochains mois. Nous attendons des annonces importantes dans ce domaine pour Donesta également. Le CEO, François Fornieri, a récemment laissé entendre qu'une acquisition complète n'était pas à exclure. La tension est donc à son comble pour les actionnaires. Nous attendons la suite des événements avec confiance. Conseil : acheterRisque : élevéRating : 1CCours : 34,3 eurosTicker : MITRA BBCode ISIN : BE0974283153Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 1,28 milliard EURC/B 2017 : -C/B attendu 2018 : -Perf. cours sur 12 mois : +257 %Perf. cours depuis le 01/01 : +231 %Rendement du dividende : -