Le spécialiste liégeois de la santé féminine a le vent en poupe. En juillet, le Royaume-Uni avait approuvé la commercialisation de Myring, première version générique de l'anneau vaginal Nuvaring de l'américain Merck, dont le brevet avait expiré en avril. Cette première autorisation en Europe devrait faire des émules. Mais le potentiel commercial de loin le plus important (75%) se situe aux Etats-Unis, où Nuvaring a enregistré l'an dernier un chiffre d'affaires de 564 millions de dollars. Myring devrait y être avalisé fin 2018-début 2019, après quoi Mayne Pharma en assurera la commercialisation. Il sera produit dans un site hypermoderne de Mithra. Les analystes attribuent à Myring une valeur moyenne de 3 à 4 euros par action. Mithra a annoncé fin juillet ...