Les actionnaires ayant souscrit à l'introduction en Bourse (IPO) de Mithra Pharmaceuticals fin juin 2015 n'ont pas encore pu se réjouir pleinement de leur investissement. Marc Coucke, qui a investi au total 40millions EUR (16,5% du capital) par le biais d'un placement privé en 2015 et l'IPO, a assuré le succès de l'entrée en Bourse. Et malgré la baisse du cours de 30% depuis l'IPO, tout se déroule conformément aux prévisions sur le plan opérationnel pour le spécialiste de la fertilité et de la contraception, de la ménopause, l'ostéoporose, des cancers de la femme, etc. Tout d'abord, le développement des deux candidats produits à base d'estetrol évolue conformément au c...

Les actionnaires ayant souscrit à l'introduction en Bourse (IPO) de Mithra Pharmaceuticals fin juin 2015 n'ont pas encore pu se réjouir pleinement de leur investissement. Marc Coucke, qui a investi au total 40millions EUR (16,5% du capital) par le biais d'un placement privé en 2015 et l'IPO, a assuré le succès de l'entrée en Bourse. Et malgré la baisse du cours de 30% depuis l'IPO, tout se déroule conformément aux prévisions sur le plan opérationnel pour le spécialiste de la fertilité et de la contraception, de la ménopause, l'ostéoporose, des cancers de la femme, etc. Tout d'abord, le développement des deux candidats produits à base d'estetrol évolue conformément au cadre établi. Il s'agit de la pilule contraceptive Estelle et de Donesta, un médicament pour les troubles liés à la ménopause. L'estetrol est une hormone naturelle qui a présenté un risque réduit d'effets secondaires par rapport aux produits actuels dans les études précliniques et de phase II. Une étude de dosage de phaseII avec Donesta sera lancée au 1er trimestre. Elle doit se terminer fin 2016. Les substituts hormonaux pour les femmes ménopausées constituent un marché de croissance qui a enregistré un chiffre d'affaires (CA) cumulé de 6,4milliards EUR en Europe et aux États-Unis en 2015 (+6,4% par rapport à 2014). La pilule Donesta, qui pourrait être mise sur le marché en 2020 ou 2021, est un blockbuster potentiel (CA annuel supérieur à 1milliard USD). Le marché potentiel total pour Estelle est encore plus important: plus de 14milliards EUR. Deux études de phaseIII sur Estelle seront lancées au 2esemestre, respectivement en Europe (1500patients) et aux États-Unis (1700patients). Le lancement commercial est espéré en 2019 ou 2020. Mithra développe également trois variantes génériques complexes de médicaments sur ordonnance à base d'hormones: Tibelia (ostéoporose et bouffées de chaleur), Zoreline (cancer de la prostate et du sein) et Myring (contraception). À la fin de l'an dernier, Mithra a acquis 100% des droits de Zoreline et Myring par le rachat de toutes les actions de Novalon (participation de 50% jusque-là). Tibelia a récemment été approuvé dans 14pays européens et pourrait engendrer à terme quelques dizaines de millions d'euros de CA. Mithra tire son CA actuel de la vente de contraceptifs génériques pris en licence en Belgique et aux Pays-Bas, ainsi qu'en Allemagne depuis septembre 2015. La France et le Brésil suivront cette année. L'impact négatif de la baisse générale des prix des contraceptifs génériques en Belgique en avril 2015 a été partiellement compensé par la hausse des parts de marché : de 43,8% à 45,2% en Belgique, et de 27% à 32% aux Pays-Bas. Avec les premières ventes de licences de Zoreline, le CA a progressé de 7% en 2015, à 20,4millions EUR, dont 8,4millions EUR au 1ersemestre. Les frais de développement élevés ont engendré un résultat net négatif à hauteur de 9,8millions EUR (-2,3millions EUR en 2014). ConclusionMithra Pharmaceuticals n'est toujours pas parvenu à séduire les investisseurs. Nous voyons cependant un fort potentiel dans le pipeline. La position de trésorerie de 96,8millions EUR fin 2015 devrait en principe suffire jusqu'à la commercialisation d'Estelle. Nous continuons à recommander l'action, qui reste toutefois réservée à l'investisseur à long terme conscient des risques.Conseil : digne d'achatRisque : élevéRating : 1C