Comme prévu, l'entrée en Bourse (IPO) fin juin a été un succès. L'émission de 6,6 millions d'actions à 12 EUR par action - la fourchette de prix initiale était comprise entre 10,5 et 12,5 EUR - a permis de lever 79,3 millions EUR. Mithra Pharmaceuticals est une entreprise spécialisée dans la santé féminine, plus spécifiquement la fertilité et la contraception, la ménopause et l'ostéoporose, les infections gynécologiques et les cancers féminins. Mithra est leader sur le marché de la contraception par voie orale, avec la vente de produits génériques en licence en Belgique et aux Pays-Bas. La part de marché en Belgique progresse toujours et atteignait en août dernier un record de 46,7% du volume vendu. Mais le...

Comme prévu, l'entrée en Bourse (IPO) fin juin a été un succès. L'émission de 6,6 millions d'actions à 12 EUR par action - la fourchette de prix initiale était comprise entre 10,5 et 12,5 EUR - a permis de lever 79,3 millions EUR. Mithra Pharmaceuticals est une entreprise spécialisée dans la santé féminine, plus spécifiquement la fertilité et la contraception, la ménopause et l'ostéoporose, les infections gynécologiques et les cancers féminins. Mithra est leader sur le marché de la contraception par voie orale, avec la vente de produits génériques en licence en Belgique et aux Pays-Bas. La part de marché en Belgique progresse toujours et atteignait en août dernier un record de 46,7% du volume vendu. Mais les prix des contraceptifs génériques ont baissé en avril, d'autant que la préférence est désormais donnée aux produits de première génération moins chers, qui présentent moins de risques de thrombose. Mithra a ainsi enregistré ainsi un chiffre d'affaires (CA) de 8,4 millions EUR au 1er semestre 2015, contre 9,1 millions EUR au cours de la même période l'an dernier (-7,7%). Les coûts ont augmenté de 3,4 millions EUR à 7,6 millions EUR, et la perte nette s'est creusée de 1,4 million EUR à 6,3 millions EUR. En juillet, Mithra a signé un contrat avec Famy Care, le plus grand producteur de contraceptifs génériques par voie orale, pour l'acquisition des droits commerciaux de deux produits en France. Toujours en juillet, l'entreprise a été autorisée à vendre trois autres contraceptifs propres sur ordonnance en Allemagne. Mithra a créé une filiale en Allemagne en septembre. A terme, la véritable création de valeur doit cependant provenir de deux candidats médicaments basés sur l'Estetrol : l'Estelle, un contraceptif par voie orale, et le Donesta, un médicament pour la ménopause. L'Estetrol est une hormone naturelle dont on a constaté un risque réduit d'effets secondaires dans les études précliniques et de phase II (thrombose, formation de calculs biliaires, croissance des cellules mammaires et interactions avec d'autres médicaments) par rapport aux produits actuels. Ces conclusions ont été publiées dans une grande revue scientifique en août dernier. Les préparatifs au lancement d'une étude de phase III sur l'Estelle au 2e semestre 2016 se déroulent conformément aux prévisions, et le produit pourrait être mis sur le marché en 2019 ou en 2020. Une étude de phase II sera lancée sur le Donesta début 2017, avec pour objectif une mise sur le marché en 2020 ou 2021. Les deux médicaments sont des blockbusters potentiels, mais il faudra donc faire preuve d'un peu de patience avant qu'ils aient un réel impact sur le cours de l'action. C'est sans doute la principale cause des performances boursières médiocres depuis l'IPO (-27%). Mithra développe encore 3 variantes génériques complexes de médicaments sur prescription basés sur des hormones : le Tibelia (ostéoporose, approbation attendue en 2016), le Zoreline (cancer de la prostate et du sein) et le Myring (contraception). Le Zoreline et le Myring sont la propriété de Novalon, une entreprise détenue à 50% par Mithra.ConclusionSon actionnaire Marc Coucke (16,5%) voit en Mithra la future Omega Pharma wallonne. L'entreprise dispose de 105 millions EUR de liquidités, de quoi financer les études cliniques sur l'Estelle et le Donesta au moins jusque fin 2018. L'impact de ses travaux sur le cours de l'action se fera cependant encore un peu attendre. L'action est donc réservée aux investisseurs conscients des risques, avec un horizon à long terme. Conseil: digne d'achatRisque: élevéRating: 1C