Le spécialiste de la santé féminine vit une période passionnante. Vingt ans après sa fondation par François Fornieri et le professeur Jean-Michel Foidart, le groupe liégeois se prépare à introduire une demande d'approbation aux Etats-Unis et en Europe pour le contraceptif oral Estelle, premier produit développé à partir de l'oestrogène naturel Estetrol (E4). Ce devrait être chose faite pour la fin de l'année, auquel cas la décision pourrait tomber fin 2020 ou juste après. Mithra a conclu l'an dernier avec le groupe hongrois Gedeon Richter un accord de licence sur 20 ans portant sur la vente de l'Estelle en Europe et en Russie.
...

Le spécialiste de la santé féminine vit une période passionnante. Vingt ans après sa fondation par François Fornieri et le professeur Jean-Michel Foidart, le groupe liégeois se prépare à introduire une demande d'approbation aux Etats-Unis et en Europe pour le contraceptif oral Estelle, premier produit développé à partir de l'oestrogène naturel Estetrol (E4). Ce devrait être chose faite pour la fin de l'année, auquel cas la décision pourrait tomber fin 2020 ou juste après. Mithra a conclu l'an dernier avec le groupe hongrois Gedeon Richter un accord de licence sur 20 ans portant sur la vente de l'Estelle en Europe et en Russie.Bien que Gedeon Richter soit numéro 1 en Russie et en Europe de l'Est et un challenger sérieux en Europe occidentale, le principal accord de licence jamais conclu par Mithra n'a pas eu l'écho espéré, pas même en Bourse. Il s'agissait donc de signer avec un grand groupe un contrat pour le marché américain. C'est chose faite grâce au deal record conclu avec Mayne Pharma, deuxième fournisseur de contraceptifs oraux aux Etats-Unis (295 millions de dollars en droits de licence et 9,6% du capital de la société américaine). Rappelons que Gedeon Richter a versé à Mithra un paiement d'étape de 35 millions d'euros à la signature et déboursera 20 millions de plus lors de l'obtention du premier aval commercial. A cela s'ajouteront d'autres paiements d'étape encore, qui pourront se chiffrer en dizaines de millions d'euros si certains volumes de ventes sont atteints, les royalties et une marge bénéficiaire de 30 % sur la production de l'Estelle sur le site même de Mithra (CDMO). Lors de l'annonce des résultats semestriels, François Fornieri avait affirmé avoir effectivement bon espoir de signer un contrat de licence outre-Atlantique.Le deuxième candidat utilisant l'E4 est le Donesta, médicament contre les symptômes vasomoteurs de la ménopause. Tout est prêt pour le démarrage d'une première étude de phase III. Le Donesta pourrait être mis sur le marché dès 2023; plus encore que l'Estelle, il est un blockbuster potentiel (plus d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires par an). Mithra a annoncé en début d'année l'existence d'un troisième candidat recourant à l'E4: le PeriNesta, à la fois contraceptif et remède contre les inconvénients de la périménopause (trois ans avant le dernier cycle menstruel et un après). Le PeriNesta, dont le développement n'exigera qu'un budget limité (20 millions d'euros au plus) et dans lequel Mithra voit un autre blockbuster potentiel, pourrait être commercialisé dès 2023. Aucun médicament combiné n'existe actuellement. En août, le Japon a autorisé l'utilisation de l'Estelle dans le traitement de la dysménorrhée, un marché là-bas quatre fois plus vaste que celui des contraceptifs (au moins 270 millions d'euros cumulés par an). Dans l'empire du Soleil levant, le partenaire de Mithra est Fuji Pharma. Le 30 juin, l'entreprise liégeoise disposait de 77,5 millions d'euros de liquidités. Compte tenu des paiements d'étape que lui rapporteront les partenariats et des contrats qu'elle compte décrocher, elle est convaincue de pouvoir financer seule le développement du Donesta et du PeriNesta - même si l'objectif est, là aussi, de conclure des contrats de licence.Depuis que nous lui avons attribué la recommandation "acheter", début juillet, le titre Mithra a gagné 20%. Nous espérons que le contrat sera bien accueilli et continuerons à réduire progressivement notre investissement, élevé, en cas de réaction positive du cours. Nous abaissons d'ores et déjà le conseil à "conserver". Conseil: conserver/attendreRisque: élevéRating: 2CCours: 29,70 eurosTicker: MITRA BBCode ISIN: BE0974283153Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,12 milliard EURC/B 2018: -C/B attendu 2019: -Perf. cours sur 12 mois: -4%Perf. cours depuis le 01/01: +49%Rendement du dividende: -