Mithra a émis dernièrement 2,7 millions d'actions nouvelles à 29 euros l'unité, soit une décote de 10,2% par rapport au cours de clôture. Le nombre d'actions a augmenté de 7,6%. Mithra escomptait au moins 60 millions d'euros. Lors de l'augmentation de capital précédente, en juin 2017, il avait obtenu 26,1 millions d'euros et émis 3,1 millions d'actions nouvelles à 8,4 euros chacune. En l'espace de douze mois, l'entreprise a réalisé d'énormes progrès.
...

Mithra a émis dernièrement 2,7 millions d'actions nouvelles à 29 euros l'unité, soit une décote de 10,2% par rapport au cours de clôture. Le nombre d'actions a augmenté de 7,6%. Mithra escomptait au moins 60 millions d'euros. Lors de l'augmentation de capital précédente, en juin 2017, il avait obtenu 26,1 millions d'euros et émis 3,1 millions d'actions nouvelles à 8,4 euros chacune. En l'espace de douze mois, l'entreprise a réalisé d'énormes progrès. L'augmentation de capital de l'an dernier avait encore été largement supportée par les actionnaires existants, au premier rang desquels le directeur, François Fornieri (qui détient 28,18% des actions en circulation depuis cette opération), et le président du conseil d'administration, Marc Coucke (16,48%). Mais les excellents résultats en matière de sécurité qu'a livrés l'étude consacrée au contraceptif oral Estelle au début de cette année et les résultats concluants de l'étude de phase II sur Donesta, le candidat médicament destiné au traitement des bouffées de chaleur durant la ménopause, combinés avec la forte augmentation de la capitalisation boursière (qui dépasse désormais le milliard d'euros!) ont attiré l'attention de nombreux investisseurs internationaux spécialisés dans les biotechnologies. Et ce sont ceux-là qui ont souscrit à la dernière augmentation de capital en date. Fin 2017, Mithra disposait de 36,1 millions d'euros de liquidités. Il était nécessaire qu'elle étoffe cette réserve dans l'attente de la publication cruciale des résultats de l'essai de phase III sur Estelle, au troisième trimestre de cette année pour le volet européen de l'étude et au premier trimestre de 2019 pour le volet nord-américain. Grâce à cette trésorerie confortable, l'entreprise sera à même de négocier les partenariats les plus attrayants pour les marchés clés que sont l'Europe et les Etats-Unis au cours des mois à venir, tant pour Estelle (commercialisation) que pour Donesta (développement clinique, en commun ou non, et commercialisation). Mithra a confirmé qu'elle travaillerait au démarrage de deux études de phase III avec Donesta: une étude avec le seul estetrol (E4), un oestrogène naturel, et l'autre associant l'E4 et un progestatif. L'entreprise n'en continue pas moins de conclure des transactions en dehors de ses marchés principaux. Après le Japon (pour Estelle et Donesta) et le Brésil (Estelle), Mithra a signé en avril et début de ce mois de juin des accords de principe portant sur la distribution d'Estelle, respectivement avec Searchlight Pharma au Canada et Huyndai Pharm en Corée du Sud. Outre l'évolution positive des deux blockbusters potentiels (produits générant un chiffre d'affaires d'au moins un milliard d'euros), de bonnes nouvelles sont également parvenues au sujet de Myring, le nouvel anneau vaginal générique pour lequel une demande d'enregistrement a été introduite en Europe et aux Etats-Unis - ce marché est bien plus vaste. L'Europe communiquera sa décision au deuxième trimestre et les Etats-Unis en feront part fin 2018, début 2019. D'ici au premier semestre de 2019, Myring pourrait bien être la première ou la deuxième version générique d'un anneau à être commercialisée. Mais ce pourrait être plus tôt encore, si Mithra conclut un contrat de licence avec Mayne Pharma. C'est pourquoi l'entreprise belge anticipe une augmentation des volumes et accroît la capacité de production dans son centre (CDMO) hypermoderne. François Fornieri est aussi ambitieux que confiant. Il a déclaré récemment que, si cela pouvait accélérer l'évolution de l'entreprise, il n'est pas opposé à sa vente, pourvu que les conditions soient attrayantes, naturellement. Et l'action d'atteindre un sommet (39,35 euros) à cette annonce. L'on savait depuis longtemps l'année 2018 cruciale pour Mithra. L'entreprise ne nous a pas déçus. La récente augmentation de capital est une grande réussite. A présent, nous attendons avec impatience le deuxième semestre, qui s'annonce passionnant. Nous maintenons notre recommandation, "acheter". Conseil : acheterRisque : élevéRating : 1CCours : 30,80 eurosTicker : MITRA BBCode ISIN : BE0974283153Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 1,15 milliard EURC/B 2017 : -C/B attendu 2018 : -Perf. cours sur 12 mois : +234 %Perf. cours depuis le 01/01 : +199 %Rendement du dividende : -