Depuis le changement intervenu à la tête du groupe il y a deux ans et demi, le constructeur américain de logiciels semble avoir retrouvé une stratégie cohérente. Sous Steve Ballmer, Microsoft ne savait plus à quel saint se vouer. Les mauvaises décisions d'investissement s'accumulaient. Dès sa prise de fonction, son successeur Satya Nadella a résolument placé l'accent sur le cloud et les services mobiles. Aujourd'hui, la transformation de l'entreprise peut être considérée comme un succès. Et si la réussite du nouveau modèle économique ne s'exprime pas encore totalement dans les résultats, c'est notamment la conséquence des investissements importants et de la transition des ventes de licences classiques à ...