Les produits et services de l'éditeur américain de logiciels profitent toujours de la numérisation croissante de la sphère professionnelle et privée. Le chiffre d'affaires (CA) du groupe a augmenté de 18% sur un an au 3e trimestre de l'exercice 2022, à 49,4 milliards de dollars, dépassant le consensus de quelque 300 millions de dollars. Parmi les acquisitions, Nuance Communications (finalisée) a contribué au CA à hauteur de 111 millions de dollars, tandis que Activision Blizzard (en cours) n'était pas pris en compte. La direction table sur un CA de 52,4 à 53,2 milliards de dollars pour le 4e trimestre (consensus: 52,95 milliards de dollars).
...

Les produits et services de l'éditeur américain de logiciels profitent toujours de la numérisation croissante de la sphère professionnelle et privée. Le chiffre d'affaires (CA) du groupe a augmenté de 18% sur un an au 3e trimestre de l'exercice 2022, à 49,4 milliards de dollars, dépassant le consensus de quelque 300 millions de dollars. Parmi les acquisitions, Nuance Communications (finalisée) a contribué au CA à hauteur de 111 millions de dollars, tandis que Activision Blizzard (en cours) n'était pas pris en compte. La direction table sur un CA de 52,4 à 53,2 milliards de dollars pour le 4e trimestre (consensus: 52,95 milliards de dollars). Les plateformes cloud forment le moteur de croissance du groupe. La division Intelligent Cloud a vu son CA augmenter de 26%, à 19,2 milliards de dollars. La plateforme Azure a même affiché une croissance de 46% sur un an (49% à cours de change constants), dépassant les attentes et rattrapant peu à peu AWS, celle de son concurrent Amazon. Pendant la pandémie, les entreprises ont massivement investi pour faciliter de nouvelles formes de collaboration. Le nombre de nouveaux contrats Azure valant 100 millions de dollars et plus a doublé. La marge bénéficiaire brute d'Azure a légèrement diminué (de 71 à 70% sur un an). Le CA total du cloud (Azure, Office 365, LinkedIn et Dynamics 365) a augmenté de 32%, à 23,4 milliards de dollars, soit 47% du CA du groupe. LinkedIn a progressé de 34% grâce à la hausse des recettes publicitaires et à l'augmentation du nombre d'offres d'emploi (Talent Solutions). Le marché des PC ralentit: selon Gartner, les ventes ont diminué de 6,8% au 1er trimestre de 2022. La division Windows OEM a tout de même connu une croissance de 11%. Les jeux ont également fait moins belle figure (+4% pour les services d'abonnement). Avec Activision, Microsoft renforcera considérablement sa position dans ce segment. Les ventes de la console de jeu Xbox ont progressé de 14%. Le bénéfice d'exploitation (Ebit) du groupe a augmenté de 19%, à 20,4 milliards de dollars, soit une marge de 41,3% (+1,5%). Microsoft a généré un bénéfice net de 16,7 milliards de dollars (2,22 dollars par action), en hausse de 9% sur un an (2,19 dollars attendus), et disposait de 104,7 milliards de dollars de liquidités à la fin du troisième trimestre, pour une dette à long terme (contrats de location non inclus) de 48,2 milliards de dollars. Le financement des acquisitions (récentes, mais aussi futures) est donc assuré. La trésorerie se reconstitue: au troisième trimestre, le cash-flow disponible dépassait les 20 milliards de dollars; depuis le début de l'exercice, il atteint 47,3 milliards de dollars. Microsoft a versé 12,4 milliards de dollars à ses actionnaires entre janvier et mars (+25% sur un an) soit 7,8 milliards de dollars en rachats d'actions et 4,6 milliards en dividendes. Le dividende, relevé en 2021, atteint désormais 2,48 dollars par an, soit, au cours actuel, un rendement d'un peu moins de 1%.C'est l'une des rares certitudes qui subsistent sur les marchés: trimestre après trimestre, Microsoft dépasse les attentes. Les perspectives des principales divisions du groupe sont aussi très favorables. L'action a toutefois perdu près de 20% depuis janvier et pourrait se laisser entraîner dans la vague de dégagements généralisés dont fait l'objet la technologie. A 30 fois les bénéfices de l'exercice 2022 et 26 fois ceux de 2023, la valorisation est devenue plus intéressante compte tenu du taux de croissance élevé.Conseil: acheterRisque: faible Rating: 1ACours: 284,75 dollarsTicker: MSFT US Code ISIN: US5949181045Marché: NasdaqCapit. boursière: 2.050 milliards USDC/B 2021: 35,5C/B attendu 2022: 30,5Perf. cours sur 12 mois: +3%Perf. cours depuis le 01/01: -19%Rendement du dividende: 0,9%