Michelin en perte de vitesse

24/10/18 à 16:36 - Mise à jour à 16:36

Le groupe a revu à la baisse les CA et bénéfice prévisionnels pour l'exercice courant. Il dispose, cela dit, d'un abondant cash-flow et sa position dans son secteur est envieuse. L'action est toujours valorisée de manière très raisonnable.

Fondé en 1889, le plus grand producteur de pneus au monde, dont il n'est plus besoin de présenter la mascotte, est actif dans 170 pays et sa part de marché avoisine les 15%. L'an dernier, le groupe a fabriqué environ 180 millions de pneus, dont Michelin fait figure de marque premium sur tout le globe. Pour les véhicules sportifs et les SUV, il a développé la marque BFGoodrich. Michelin, ce sont aussi des marques continentales fortes comme Kleber en Europe, Uniroyal en Amérique du Nord et Warrior en Chine. Le groupe s'attelle à renforcer ces marques en jouant la carte de la fiabilité et en veillant à demeurer le numéro 1 en matière de technologie et d'innovation. Il acquiert de la sorte un avantage concurrentiel et gagne la confiance de plus en plus de consommateu...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »