L'action du spécialiste belge des semi-conducteurs pour le secteur automobile (89% du chiffre d'affaires) avait atteint un cours record de plus de 60 EUR en avril, pour retomber à 37 EUR à peine fin août. Le groupe a pourtant continué à aligner d'excellents résultats. La correction s'explique par une combinaison de plusieurs facteurs non opérationnels. Tout d'abord, l'action était devenue trop chère et la croissance ne pouvait plus justifier une nouvelle hausse des cours. Cette croissance pourrait de plus être affectée par l'essoufflement temporaire du marché automobile chinois, le plus grand au monde. Melexis a également souffert du malaise boursier général de cet été. Et l'action n'a pas pu...