Sauf coup de frein d'ici à la fin du 4e trimestre, 2021 sera une nouvelle année record pour Melexis. Le concepteur de semi-conducteurs tablait, au terme du 1er semestre, sur une croissance du chiffre d'affaires (CA) de 24 à 27% sur l'exercice; après les résultats du 3e trimestre, il a affiné sa prévision à 26%. En d'autres termes, il s'attend à réaliser un CA de 639 millions d'euros et donc, à pulvériser son record, atteint en 2018 (569 millions d'euros). Il a relevé la marge bénéficiaire opérationnelle (Ebit/CA) prévisionnelle de 22 à 23%.
...

Sauf coup de frein d'ici à la fin du 4e trimestre, 2021 sera une nouvelle année record pour Melexis. Le concepteur de semi-conducteurs tablait, au terme du 1er semestre, sur une croissance du chiffre d'affaires (CA) de 24 à 27% sur l'exercice; après les résultats du 3e trimestre, il a affiné sa prévision à 26%. En d'autres termes, il s'attend à réaliser un CA de 639 millions d'euros et donc, à pulvériser son record, atteint en 2018 (569 millions d'euros). Il a relevé la marge bénéficiaire opérationnelle (Ebit/CA) prévisionnelle de 22 à 23%.En dépit des défauts d'approvisionnement (pénurie de composants) et du ralentissement du rythme de production des constructeurs automobiles en découlant, qui l'affectent, Melexis reste une valeur de croissance. Le groupe opère en effet dans l'un des sous-secteurs les plus porteurs de l'industrie des semi-conducteurs. Il sous-traite sa production à sa société soeur, X-Fab, qui n'a pas toujours des capacités disponibles et entend encore les accroître, vu l'envolée de la demande - les clients tendent à constituer des stocks plus importants lors d'une pénurie, et les commandes baissent généralement de façon brutale par la suite; ce qui, cette fois, n'arrivera pas de sitôt, la crise des semi-conducteurs étant appelée à perdurer.Au 3e trimestre, le CA du groupe a bondi de 34% sur un an, pour s'établir au niveau record de 162,8 millions d'euros, soit tout en haut de la fourchette prévisionnelle (de 158 à 163 millions). Par rapport au trimestre précédent, c'est une hausse de 21%. Le CA réalisé sur les trois premiers trimestres se monte à 477,6 millions d'euros. Pour le 4e trimestre, Melexis prévoit un CA de 160 à 165 millions d'euros (consensus: 163 millions). De juillet à septembre, la rentabilité s'est encore améliorée. L'Ebit est en hausse de 153% sur un an, à 39,7 millions d'euros, soit une marge de 24,4% (consensus: 22,5%), contre 11,5% l'an dernier. A 43,4%, la marge brute dépasse aussi le consensus (42%). Le bénéfice net a atteint 36,5 millions d'euros (consensus sous 30 millions), ou 0,9 euro par action, ce qui porte le bénéfice net des trois premiers trimestres à 97,8 millions d'euros, ou 2,42 euros par action. A 10,6 millions d'euros, les dépenses en capital ont doublé sur un an et dépassent aussi celles du 2e trimestre (7,5 millions). Melexis entend s'employer à relever la part de son activité non automobile dans le CA à environ 20%, pour réduire sa dépendance au marché automobile, lequel recèle toutefois encore un potentiel important. Le groupe a produit un cash-flow disponible de 25 millions d'euros au 3e trimestre et de 65 millions d'euros depuis le début de l'année (41 millions un an plus tôt); pour l'exercice, il vise 100 millions d'euros. Il a remboursé 30 millions d'euros de dettes au 3e trimestre, si bien que sa position de trésorerie nette s'élève désormais à 59,1 millions d'euros. Il a versé en octobre un dividende intermédiaire de 1,3 euro par action. En 2020, le dividende annuel était de 2,2 euros par action.Melexis a signé un trimestre record et il y a fort à parier qu'il clora un exercice sans précédent. Toutefois, l'action n'a jamais été aussi chère. A 35 fois le bénéfice attendu en 2021 et une valeur de l'entreprise correspondant à 22,5 fois le cash-flow opérationnel, la valorisation est très tendue, même s'il s'agit d'une entreprise en pleine croissance. Les belles perspectives étant déjà largement intégrées dans le cours, nous ne recommandons pas l'achat du titre aujourd'hui.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 109,2 eurosTicker: MELE BBCode ISIN: BE0165385973Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 4,4 milliards EURC/B 2020: 63,5C/B attendu 2021: 35Perf. cours sur 12 mois: +47,7%Perf. cours depuis le 01/01: +36,8%Rendement du dividende: 1,4%