Melexis vient encore de boucler une année record. Son chiffre d'affaires a progressé de 14% sur une base annuelle, à 456,3 millions d'euros (EUR), un montant supérieur aux prévisions notamment attribuable à un très bon quatrième trimestre. Producteur de semi-conducteurs pour le secteur automobile, Melexis peut sembler un peu perdu face à de " grands garçons " tels que Infineon, ST Microelectronics ou encore NXP (bientôt absorbé par Qualcomm). Or Melexis peut se targuer d'une position solide dans la niche des capteurs. Sur le marché des semi-conducteurs, le segment automobile enregistre une croissance de 6%, ce qui est plus rapide que la moyenne, et la niche des capteurs fait encore mieux, ...

Melexis vient encore de boucler une année record. Son chiffre d'affaires a progressé de 14% sur une base annuelle, à 456,3 millions d'euros (EUR), un montant supérieur aux prévisions notamment attribuable à un très bon quatrième trimestre. Producteur de semi-conducteurs pour le secteur automobile, Melexis peut sembler un peu perdu face à de " grands garçons " tels que Infineon, ST Microelectronics ou encore NXP (bientôt absorbé par Qualcomm). Or Melexis peut se targuer d'une position solide dans la niche des capteurs. Sur le marché des semi-conducteurs, le segment automobile enregistre une croissance de 6%, ce qui est plus rapide que la moyenne, et la niche des capteurs fait encore mieux, avec une progression de 9%. Mais la croissance de l'entreprise belge est encore plus marquée: +12%! Il faut savoir que tout nouveau véhicule construit intègre en moyenne 8 capteurs de Melexis. L'an dernier, 88,1 millions de véhicules de tourisme et fourgonnettes ont été vendus dans le monde, soit près de 5% de plus que l'an dernier. Outre un record nominal absolu, 2016 affiche aussi la croissance la plus rapide en quatre ans. La Chine reste bien au-dessus des autres pays. Pour le marché automobile américain également, 2016 fut une année record. Compte tenu des taux plus élevés, qui rendent les emprunts plus onéreux, cette année promet par contre d'être plus difficile. De surcroît, les conditions d'octroi de crédits des banques se sont durcies depuis peu. Pour l'Union européenne, 2016 fut la troisième année consécutive de croissance, avec une augmentation des ventes de près de 7%. Pour Melexis, le nombre de semi-conducteurs embarqués par véhicule est plus important encore. Et la tendance en matière de sécurité, de respect de l'environnement et de confort joue précisément en sa faveur. À terme, le segment des voitures autonomes présente un potentiel de croissance supplémentaire. Outre le chiffre d'affaires (CA), la marge bénéficiaire brute (45,7%) et la marge opérationnelle (25,1%) sont aussi en ligne avec les attentes. Pour l'année en cours, la direction prévoit une croissance du CA de 11 à 15%, ce qui implique que le groupe franchisse pour la première fois le cap des 500 millions EUR de CA. Concernant le cours de change euro/dollar, Melexis a revu à la baisse ses prévisions de 1,1 à 1,07. Un dollar plus cher n'est pas préjudiciable à Melexis, qui génère l'essentiel de ses revenus en dollar. À la fin de l'exercice écoulé, l'entreprise avait 75,8 millions EUR en caisse. Sa dette à long terme s'élevait à 11,1 millions EUR. Elle propose pour 2016 un dividende de 2 EUR brut, soit 5,2% de plus que l'an dernier. En octobre, elle avait versé un dividende intermédiaire de 1,3 EUR. Après l'approbation de l'assemblée générale, fin avril, le solde de 0,7 EUR sera payé. Difficile de reprocher quoi que ce soit à Melexis : sa position de marché est solide, sa croissance est supérieure à la moyenne, son bilan est sain et ses actionnaires sont gâtés! Dans le climat boursier actuel, on comprend aisément l'évolution positive de l'action. Melexis est " hors catégorie " sur Euronext Bruxelles, mais sa valorisation (notamment près de 30 fois le bénéfice attendu) l'est également. Ne courrez pas derrière l'action.Conseil : conserverRisque : moyenRating : 2BDevise : euro (EUR)Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 3,1 milliards EURC/B 2016 : 32,5C/B attendu 2017 : 28,5Perf. cours sur 12 mois : +83,5 %Perf. depuis le 01/01 : +21,4 %Rendement du dividende : 2,6 %