L'action du groupe pharmaceutique suédois a rebondi le 15 juin de 15% à l'annonce d'une possible scission de l'entreprise en deux entités distinctes. Les activités seraient réparties entre une société pharma commerciale, responsable des ventes en Scandinavie de 13médicaments donnés en licence et de Simeprevir, contre l'hépatite C (affection du foie causée par le virus de l'hépatite C; HCV), et un groupe de recherche qui se concentre exclusivement sur la fabrication de nouveaux médicaments. De cette manière, Medivir voudrait rehausser la valeur sous-jacente des deux activités. Celle-ci a été reléguée au second plan ces derniers mois lorsqu'il s'est avéré, après...