L'entreprise biotechnologique belge MDxHealth (MDxH) a publié fin mars d'excellentes nouvelles provenant de son partenaire Exact Sciences. Cette société américaine a développé, en collaboration avec la plateforme de méthylisation brevetée et les biomarqueurs de MDxH Cologuard, un test de dépistage du cancer de l'intestin. Le 27 mars, Exact Sciences a défendu avec succès Cologuard devant un panel du comité consultatif de la Food&Drug Administration (FDA, l'organe sanitaire américain). Ce panel a voté à l'unanimité en faveur de l'approbation (normalement trois mois plus tard) par la FDA. Généralement, la FDA suit cet avis et procède à l'approbation définitive de commercialisation trois mois plus tar...

L'entreprise biotechnologique belge MDxHealth (MDxH) a publié fin mars d'excellentes nouvelles provenant de son partenaire Exact Sciences. Cette société américaine a développé, en collaboration avec la plateforme de méthylisation brevetée et les biomarqueurs de MDxH Cologuard, un test de dépistage du cancer de l'intestin. Le 27 mars, Exact Sciences a défendu avec succès Cologuard devant un panel du comité consultatif de la Food&Drug Administration (FDA, l'organe sanitaire américain). Ce panel a voté à l'unanimité en faveur de l'approbation (normalement trois mois plus tard) par la FDA. Généralement, la FDA suit cet avis et procède à l'approbation définitive de commercialisation trois mois plus tard (fin juin ?). MDxH percevra des paiements intermédiaires et des royalties sur la vente du test. Bien qu'aucun montant ni pourcentage n'ait été révélé, il ne fait aucun doute que ces nouvelles sont excellentes pour MDxH. Avec ce test, Exact espère en effet réaliser dans 5 ans un chiffre d'affaires (CA) de 1 milliard USD. Il n'est pas impensable du reste que MDxH perçoive ensuite plusieurs dizaines de millions d'euros par an à terme, potentiellement un game-changer, donc. L'action a beaucoup progressé les semaines qui ont précédé la présentation au panel, de 3 à 5 EUR, mais a entretemps perdu à nouveau la moitié de cette hausse. En 2012, MDxH a atteint une nouvelle étape intermédiaire avec la commercialisation, aux Etats-Unis, d'un test ConfirmMDx (qui détermine si un cancer déterminé est présent ou pas) pour le cancer de la prostate. Le nombre de patients testés est passé de 1100 en 2012 à près de 7000 en 2013, dont 2300 au 4etrimestre. Quelque 10% des urologues ont entretemps commandé le test depuis le lancement. Le CA réalisé par le test a augmenté de 0,4 million USD en 2012 à 3,8 millions USD en 2013 (dont 1,2 million USD au 4etrimestre). Il est important de noter que MDxH ne comptabilise de CA que pour les tests déjà payés ou dont le groupe est assez certain du paiement sur la base de l'historique de remboursement de la compagnie d'assurance. C'est pourquoi environ 5,4 millions USD de CA n'ont pas encore été comptabilisés (2,9 millions USD de Medicare, l'assurance publique aux Etats-Unis, et 2,5 millions USD d'assureurs privés). MDxH a par ailleurs embauché des collaborateurs supplémentaires pour accélérer les remboursements. En 2013, MDxH a dégagé un CA total de 7,8 millions USD (+28%) sur une perte nette de 16,2 millions USD et le cashburn s'est élevé à 15,3 millions USD. MDxH prévoit de meilleurs chiffres en 2014 et a enregistré, au 1er trimestre, 1,9 million USD de CA (+31%); 1,4 million USD provenaient du test pour le cancer de la prostate (0,3 million USD l'an dernier) et 2300 patients ont été testés (900 l'an dernier). La trésorerie s'élevait fin mars à 19,7 millions USD. En janvier, MDxH a signé un contrat de collaboration de trois ans avec le groupe israélien Teva Pharmaceuticals pour la distribution en Israël du test ConfirmMDx pour le cancer de la prostate et le test PredictMDx (qui permet de juger de l'efficacité d'un traitement anti-cancéreux) pour le cancer du cerveau. ConclusionL'approbation définitive de Cologuard et l'approbation du remboursement par Medicare pour le test du cancer de la prostate sont les deux éléments cruciaux qui peuvent rendre MDxHealth rentable à partir de 2015. Nous maintenons donc notre conseil positif. Mais le secteur biotech est malgré tout associé à un risque supérieur à la moyenne.Conseil: digne d'achatRisque: élevéRating: 1C