La nomination de Michael McGarrity à sa tête est sans doute la nouvelle la plus importante du moment pour MDxHealth. L'Américain succède à Jan Groen, qui dirigeait la société belge depuis 2010, faisant de l'ex-OncoMethylome une entreprise spécialisée dans les tests diagnostiques en oncologie. ConfirmMDx (dépistage du cancer de la prostate) fut le premier test mis sur le marché (Etats-Unis, 2012). La reprise, stratégiquement cruciale, du néerlandais NovioGendix en 2015, fut suivie en 2016 de la commercialisation du SelectMDx (détection du cancer de la prostate également) en Europe et aux Etats-Unis. Mais les ventes, du ConfirmMDx surtout, ne décollent pas, et un quatrième trimestre particulièrement décevant contraint le groupe à prendre des mesures. La strat...

La nomination de Michael McGarrity à sa tête est sans doute la nouvelle la plus importante du moment pour MDxHealth. L'Américain succède à Jan Groen, qui dirigeait la société belge depuis 2010, faisant de l'ex-OncoMethylome une entreprise spécialisée dans les tests diagnostiques en oncologie. ConfirmMDx (dépistage du cancer de la prostate) fut le premier test mis sur le marché (Etats-Unis, 2012). La reprise, stratégiquement cruciale, du néerlandais NovioGendix en 2015, fut suivie en 2016 de la commercialisation du SelectMDx (détection du cancer de la prostate également) en Europe et aux Etats-Unis. Mais les ventes, du ConfirmMDx surtout, ne décollent pas, et un quatrième trimestre particulièrement décevant contraint le groupe à prendre des mesures. La stratégie de commercialisation autonome du ConfirmMDx et du SelectMDx outre-Atlantique aurait dû faire l'objet d'une analyse critique il y a longtemps déjà; à Michael McGarrity, à présent, de jouer. MdxHealth est par ailleurs en quête d'administrateurs experts de l'industrie pharmaceutique américaine. Le CEO se donne jusqu'au 24 avril, date de l'annonce des prochains résultats trimestriels, pour définir sa stratégie. La tâche sera ardue. Le chiffre d'affaires a cédé, en 2018, 29,9%, à 28,4 millions de dollars. Il est toutefois demeuré stable si l'on tient compte du produit exceptionnel de la vente, en 2017, des droits du groupe sur le Cologuard (dépistage du cancer colorectal) à Exact Sciences. Il avait pourtant bondi de 29%, à 15,3 millions de dollars, au premier semestre. Le nombre de tests ConfirmMDX vendus en base annuelle a reculé de 5%, à 20.300 unités; l'on note une augmentation de 2,9% sur les trois premiers trimestres mais le quatrième, traditionnellement bon, a déçu (-24%, à 4.830 tests). Le chiffre d'affaires est passé de 25,7 à 24 millions de dollars (-6,5%) en glissement annuel. Le nombre de SelectMDx écoulés a bondi de 60%, à 13.700 unités, aux Etats-Unis, et de 66%, à 5.100, en Europe. Cette vigoureuse croissance ne se reflète pas encore suffisamment dans le chiffre d'affaires (+30%, à 2,4 millions de dollars). Le volume total des ventes du groupe a grimpé de 18%, à 39.100 unités. Les dépenses opérationnelles ont augmenté de 6,3 millions de dollars (+14,7 %, à 48,8 millions) et la perte nette s'établit à 32,1 millions de dollars, contre 12,3 millions en 2017. Sur le plan opérationnel toujours, le groupe a consommé 28,4 millions de dollars, clôturant l'exercice sur une trésorerie de 26,2 millions. La direction a annoncé vouloir économiser 10 millions de dollars par an. En plus de restructurer et de rationaliser l'équipe commerciale, elle a reporté jusqu'à la fin de 2019, après la publication des études de validation et de faisabilité économique américaines, la commercialisation de l'AssureMDx (détection du cancer de la vessie). L'investissement de cinq millions de dollars dans la conception de l'InformMDx et du MonitorMDx (dépistage du cancer de la prostate, l'un et l'autre), est lui aussi ajourné. MDxHealth a annoncé en janvier la signature d'un contrat d'exclusivité avec Lifelabs pour la distribution du SelectMDx au Canada. Il table pour 2019 sur une timide croissance des ventes du ConfirmMDx et du SelectMDx. L'avenir nous dira si le changement de CEO n'intervient pas trop tard. Le marché l'a en tout cas bien accueilli. Vu l'exposition désormais limitée du portefeuille modèle, nous attendrons jusqu'à la fin avril de savoir comment Michael McGarrity compte créer de la valeur pour l'actionnaire. Notre conseil demeure inchangé. Conseil: conserver/attendreRisque: élevéRating: 2CCours: 1,3 euroTicker: MDXH BBCode ISIN: BE0003844611 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 77,9 millions EURC/B 2018: -C/B attendu 2019: -Perf. cours sur 12 mois: -60%Perf. cours depuis le 01/01: -31%Rendement du dividende: -