Après avoir présenté sa mise à jour pour le troisième trimestre, le spécialiste belge du diagnostic avait abaissé ses prévisions de croissance du chiffre d'affaires (CA) pour 2017, de +55 à +75%, à +45 à +55%. Cela dit, même s'il s'était situé dans le bas de cette nouvelle fourchette, le CA du quatrième trimestre se serait établi à un niveau très enviable de plus de 18 millions de dollars, contre 7,95 millions en 2016 et 18,2 millions après neuf mois (si l'on excepte le montant non récurrent de 12,1 millions versé par Exact Sciences). Mais cet objectif était vraisemblablement trop ambitieux, puisque la direction du groupe l'a réajusté fin décembre, à une fourchette de +10 à +20%. Et en fin de compte, le CA lié au test de dépistage du cancer de la prostate a augmenté de 13%, passant de 24,9 à 28,2 ...