L'année 2020 a été extrêmement difficile pour la société de diagnostic belge. A son arrivée au poste de CEO, en février 2019, Michael McGarrity s'était donné pour mission d'enrayer la baisse des volumes de vente du test de détection du cancer de la prostate ConfirmMDx.
...

L'année 2020 a été extrêmement difficile pour la société de diagnostic belge. A son arrivée au poste de CEO, en février 2019, Michael McGarrity s'était donné pour mission d'enrayer la baisse des volumes de vente du test de détection du cancer de la prostate ConfirmMDx. Il y est parvenu dès le troisième trimestre, après quoi l'entreprise a même affiché, à partir d'octobre, une croissance par rapport au quatrième trimestre de 2018 (+22%, à 5.158 tests). Le mouvement aurait dû se poursuivre en 2020 (le nouveau CEO misait sur une hausse de 20-25 %), mais la pandémie l'a brisé. L'accès limité aux hôpitaux a fait reculer de 40% au moins les dépistages du cancer de la prostate aux Etats-Unis. Pour ConfirmMDx, ceci dit, les dégâts sont restés limités à une baisse annualisée de 18% (passage de 18.195 à 14.945 tests). Au premier trimestre de 2020, l'augmentation ressortait encore à 3%. A partir du troisième, les volumes ont recommencé à augmenter en glissement trimestriel. Les 3.704 tests écoulés entre octobre et décembre représentent une progression de 3% par rapport au trimestre précédent (3.579), mais un recul de 28% en rythme annuel. Les ventes de SelectMDx (test de détection du cancer de la prostate également) ont chuté de 39%, à 13.201 tests, d'une année sur l'autre (-29%, à 3.472 unités, au quatrième trimestre). Le SelectMDx est inclus depuis l'an passé dans les directives cliniques américaines (NCCN), mais son remboursement par Medicare, l'assurance maladie publique, n'est toujours pas accepté. C'est l'élément dont MDxHealth a besoin pour enregistrer une accélération des ventes et négocier des remboursements supplémentaires avec les compagnies d'assurance.Le chiffre d'affaires à périmètre comparable a cédé 16%, à 18,5 millions de dollars, en 2020. Mais par rapport aux revenus déclarés pour 2019, le CA a augmenté de 57 %. La perte nette à périmètre constant toujours est passée de 33 millions à 28,7 millions de dollars, la consommation de cash, de 23,5 à 22,9 millions. La trésorerie, qui atteignait 16 millions de dollars fin 2020, a été étoffée de 30,4 millions en janvier grâce à l'émission de 27,8 millions d'actions nouvelles, au prix unitaire de 0,9 euro. L'entreprise va donc pouvoir élargir sa gamme de tests. Elle développe en ce moment le test AS-MDx, qui aidera les médecins à évaluer la pertinence d'une surveillance active de leurs patients atteints du cancer de la prostate, et le test MonitoringMDx, lequel devrait se substituer aux biopsies qui se révéleraient nécessaires pour étayer le choix du traitement.Bien qu'il n'ait pas avancé de chiffres pour 2021, Michael McGarrity se dit convaincu que le groupe va renouer avec la croissance dès le deuxième trimestre. Il est certain également que Medicare va accepter de rembourser le SelectMDx. Les volumes de vente du premier trimestre devraient être similaires à ceux des trois derniers mois de 2020. Si MDxHealth réussit à encourager l'utilisation de ses tests diagnostics dans le contexte de la surveillance active (donc, à tous les stades) du cancer de la prostate, elle se distinguera de son secteur.Le succès de l'émission du mois de janvier prouve selon nous que ses trois actionnaires de référence jugent MDxHealth sur la bonne voie. La crise sanitaire a brisé l'élan, mais le groupe dirigé par Michael McGarrity semble capable de remonter la pente. Durant les mois qui viennent, l'évolution du cours dépendra essentiellement de la décision prise par Medicare de rembourser ou non le test SelectMDx. Nous gardons l'action en portefeuille. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 1,15 euroTicker: MDXH BBCode ISIN: BE0003844611 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 103,7 millions EURC/B 2020: -C/B attendu 2021: -Perf. cours sur 12 mois: +95%Perf. cours depuis le 01/01: +23%Rendement du dividende: -