La mise à jour de MDxHealth relative au 3e trimestre a confirmé l'exécution du plan de transformation de l'entreprise annoncé en février, mois à la fin duquel Michael McGarrity a succédé à Jan Groen au poste de directeur. L'Américain a réduit l'équipe commerciale à une trentaine de personnes et cet été, il s'est adjoint les services d'un directeur commercial expérimenté, John Bellano, avec lequel il a signé une collaboration fructueuse en son temps. Leur mission: encourager les clients actuels de MDxHealth à recourir au test de dépistage du cancer de la prostate ConfirmMDx. Grâce à ce duo, le test, qui s'adjuge déjà quelque 90% du chiffre d'affaires (CA) consolidé mais dont les ventes avaient systématiquement déçu ces deux dernières années, renouera pour sûr avec...

La mise à jour de MDxHealth relative au 3e trimestre a confirmé l'exécution du plan de transformation de l'entreprise annoncé en février, mois à la fin duquel Michael McGarrity a succédé à Jan Groen au poste de directeur. L'Américain a réduit l'équipe commerciale à une trentaine de personnes et cet été, il s'est adjoint les services d'un directeur commercial expérimenté, John Bellano, avec lequel il a signé une collaboration fructueuse en son temps. Leur mission: encourager les clients actuels de MDxHealth à recourir au test de dépistage du cancer de la prostate ConfirmMDx. Grâce à ce duo, le test, qui s'adjuge déjà quelque 90% du chiffre d'affaires (CA) consolidé mais dont les ventes avaient systématiquement déçu ces deux dernières années, renouera pour sûr avec la croissance. Au 3e trimestre, le volume de tests facturables s'est accru de 5%, passant de 4.111 unités l'an dernier à 4.305. Durant les premier et deuxième trimestres, ces chiffres s'établissaient à 4.379 et 4.353 respectivement. Après neuf mois, on constate encore un recul de 13% (-20% après six mois), par rapport à l'an dernier. Si l'on fait abstraction des tests non récurrents du premier semestre de 2018, le repli, en glissement annuel, n'est plus que de 2,2% (contre -8%) après six mois. Cette évolution constitue la première étape du plan: la stabilisation des volumes du ConfirmMDx. L'attention redoublée pour ce test s'est traduite, non sans surprise, par un ralentissement de la croissance des volumes du SelectMDx, autre test de détection du cancer de la prostate de l'entreprise, aux Etats-Unis: au 3e trimestre, la croissance s'est limitée à 38% (à 3.200 tests) pour ce dernier. Sur le premier semestre, elle avait atteint 107%, à 10.218 tests; après neuf mois, elle est de 85%, à 13.418 tests. En Europe, la croissance s'est accélérée à 104%, à 1.073 tests (+78%, à 3.383 tests, après neuf mois). Après avoir bénéficié d'un avis positif le 22 août, le SelectMDx devrait, au cours des prochains mois, être remboursé par la sécurité sociale publique américaine (Medicare) et ainsi devenir un important levier de croissance en 2020. La suite logique sera l'obtention du remboursement par des compagnies d'assurance maladie privées également. MDxHealth a franchi une autre étape cruciale, fin août: elle développera, en partenariat avec une société internationale de diagnostics, une version du test SelectMDx fournissant un résultat dans un bref délai. A terme, ce test (dit point of care) pourra être effectué à proximité directe des patients (centres médicaux, pharmacies, etc.). Le CA lié aux produits a reculé au 3e trimestre de 14%, à 4,7 millions d'euros; après neuf mois, le repli est de 31%, à 15,3 millions. Grâce à de substantielles réductions de coûts (-10,2 millions d'euros, à 27,5 millions), la perte nette a pu être allégée de 8% sur les neuf premiers mois, à 20,6 millions. Fin septembre, Michael McGarrity a levé 9 millions d'euros (dilution acceptable de 17,7%) et contracté un emprunt (certes coûteux) de 9 millions. L'entreprise a consommé au 3e trimestre 5,8 millions d'euros. Elle devrait pouvoir poursuivre ses activités normalement jusque fin 2020. L'Américain Timothy Still, pour qui le marché des tests diagnostiques n'a plus de secrets, a intégré le conseil d'administration de MDxHealth.Le marché attend de voir l'entreprise renouer avec la croissance des volumes et du chiffre d'affaires. Croissance qui, martelait Rudi Mariën, l'actionnaire majoritaire, fin septembre, doit survenir impérativement dans un délai de douze mois. Nous conservons notre position en portefeuille. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 1,02 euroTicker: MDXH BBCode ISIN: BE0003844611 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière : 74 millions EURC/B 2018: -C/B attendu 2019: -Perf. cours sur 12 mois: -27%Perf. cours depuis le 01/01: -46%Rendement du dividende: -