Après avoir pris connaissance du rapport annuel du groupe, nous l'indiquions déjà: le spécialiste belge du diagnostic MDxHealth aura besoin de capitaux supplémentaires. En novembre 2016, tandis que le groupe procédait à une augmentation de capital (20,3 millions d'euros récoltés grâce à l'émission de 4,52 millions d'actions au prix unitaire de 4,5 euros), nous écrivions que nous espérions surtout voir les flux de trésorerie de MDxHealth devenir structurellement positifs au cours du deuxième semestre de 2018. Mais notre objectif s'est rapidement avéré trop ambitieux. Assurer la croissance des ventes de ses tests de dépistage du cancer sur le vaste marché américain est un tour de force qui exige à cette entreprise de petite taille d'investir beaucoup de temps et d'argent. Or ses liquidités modestes (elle dispose généralement de montants lui permettant de fonctionner durant 12 à 18...

Après avoir pris connaissance du rapport annuel du groupe, nous l'indiquions déjà: le spécialiste belge du diagnostic MDxHealth aura besoin de capitaux supplémentaires. En novembre 2016, tandis que le groupe procédait à une augmentation de capital (20,3 millions d'euros récoltés grâce à l'émission de 4,52 millions d'actions au prix unitaire de 4,5 euros), nous écrivions que nous espérions surtout voir les flux de trésorerie de MDxHealth devenir structurellement positifs au cours du deuxième semestre de 2018. Mais notre objectif s'est rapidement avéré trop ambitieux. Assurer la croissance des ventes de ses tests de dépistage du cancer sur le vaste marché américain est un tour de force qui exige à cette entreprise de petite taille d'investir beaucoup de temps et d'argent. Or ses liquidités modestes (elle dispose généralement de montants lui permettant de fonctionner durant 12 à 18 mois) constituent un frein. L'équipe commerciale américaine a été renforcée (de 33 à 50 personnes) l'été dernier, ce qui a gonflé les charges du groupe, et en marge de la présentation des chiffres annuels, la direction avait affirmé étudier toutes les possibilités de financement. Nous avons été surpris, la semaine dernière, d'apprendre que MDxHealth a émis 9,99 millions d'actions nouvelles à 3,6 euros chacune, soit un montant brut total de 36 millions d'euros - fin décembre, le groupe disposait de 16,8 millions de dollars. Parce que nous ne nous y attendions pas si tôt, mais aussi parce que la décote se monte à 10%. Les deux actionnaires principaux du groupe, Rudi Mariën et Valiance, ont soutenu l'opération. Quelques jours plus tôt, l'action avait joliment rebondi à l'annonce d'une information très positive: SelectMDx, le test urinaire de dépistage du cancer de la prostate, a été intégré dans les directives cliniques 2018 de l'Association européenne d'urologie (AEU), une étape cruciale en vue du remboursement du produit par les assureurs. La décision prise par l'AEU confirme que les urologues européens apprécient le test et vont en soutenir l'utilisation. SelectMDx devrait être introduit dans les directives du National Comprehensive Cancer Network (NCCN) américain en 2019. Avec sa trésorerie actuelle, d'environ 50 millions d'euros, le groupe devrait pouvoir tenir jusqu'en 2022 et atteindre la rentabilité structurelle escomptée. Les capitaux récoltés seront affectés dans un premier temps à la commercialisation de ConfirmMDx aux Etats-Unis et de SelectMDx aux Etats-Unis et en Europe, ainsi qu'à la conclusion de nouveaux accords de remboursement avec les assureurs. En outre, les fonds financeront de nouvelles études en vue d'utiliser également SelectMDx dans le cadre du suivi des personnes atteintes du cancer de la prostate et pour, à terme, suivre les patients présentant un taux de PSA peu élevé. L'ampleur du marché du groupe quadruplerait de la sorte. Par ailleurs, MDxHealth entend conclure cette année un contrat portant sur l'exécution de ses tests - dans un premier temps, SelectMDx - par une plateforme similaire à l'Idylla de Biocartis. Des études supplémentaires sont prévues en vue de l'obtention en 2019 du remboursement aux Etats-Unis du test AssureMDx, pour le cancer de la vessie, mis sur ce marché l'an dernier. Enfin, le groupe continue à oeuvrer au développement de nouveaux tests. En marge de l'annonce de l'augmentation de capital, il a annoncé qu'en rythme annuel, janvier et février derniers avaient été marqués par une forte croissance, supérieure à 10%, des volumes et du chiffre d'affaires. Cela confirme donc l'amélioration enregistrée au quatrième trimestre, durant lequel le volume de ventes des tests ConfirmMDx a progressé de 14%.Le prix d'émission de 3,6 euros par action pour cette importante augmentation de capital nous a déçus. Lors des opérations précédentes, en 2015 et 2016, il s'était élevé à 4,5 euros par action. Mais grâce au montant levé, on ne devrait plus entendre parler, pendant au moins deux ans, de l'insuffisance de liquidités du groupe. Ce dernier devra mettre à profit ce délai pour atteindre le seuil de rentabilité. Le cas échéant, l'action pourra s'envoler (très haut). Digne d'achat (1C). Conseil : acheterRisque : élevéRating : 1CCours : 3,76 eurosTicker : MDXH BBCode ISIN : BE0003844611 Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 225 millions EURC/B 2017 : -C/B attendu 2018 : -Perf. cours sur 12 mois : -30 %Perf. cours depuis le 01/01 : +17 %Rendement du dividende : -