2,88 EUR - 2C Première position
...

2,88 EUR - 2C Première positionSous la férule de Jan Groen (CEO), l'entreprise biotechnologique belge MDxHealth (ticker : MDXH; NYSE Euronext Bruxelles) continue d'oeuvrer au développement d'une société commercialement rentable. Les activités d'OncoMethylome ont été réparties entre les divisions ClinicalMDx et PharmacoMDx. Grâce à sa plateforme de méthylation brevetée, Clinical MDx développe et commercialise des tests moléculaires pour différents types de cancer. Les tests confirment la présence ou non d'un cancer donné (ConfirmMDx), fournissent des indications quant à l'agressivité d'une tumeur (InformMDx) ou établissent des pronostics par rapport à l'efficacité d'un traitement sur un patient donné (PredictMDx). MDXH a franchi une première étape en 2012 avec la commercialisation d'un test ConfirmMDx pour le cancer de la prostate aux Etats-Unis. A cet effet, MDXH a construit son propre laboratoire, qui a obtenu entre-temps toutes les homologations et certifications nécessaires. Chaque année, 900.000 biopsies sont pratiquées aux Etats-Unis, dont 75% sont négatives. Cependant, 25% d'entre elles sont de faux négatifs, or le test ConfirmMDx a précisément été développé pour confirmer ces biopsies négatives. On évite ainsi des biopsies supplémentaires inutiles, ce qui permet, selon une étude de MDXH, d'économiser jusqu'à 600 USD par patient. Le gain total potentiel est donc estimé à 1 milliard USD. MDXH a signé récemment plusieurs accords avec de grandes compagnies d'assurances privées (70% du marché) et 80 millions d'Américains, soit 30% des assurés, ont aujourd'hui accès aux tests. MDXH attend l'autorisation de remboursement de la part de Medicare, l'assurance-maladie publique aux Etats-Unis, pour la fin de l'année. Les résultats d'une étude de validation aux Etats-Unis suivront. En outre, des études sont en cours concernant un test InformMDx pour le cancer de la prostate et plusieurs tests pour le cancer du poumon et du cerveau. La division PharmacoMDx se concentre sur le développement de companion diagnostics. Il s'agit de tests qui accompagnent le développement de médicaments et contribuent à découvrir et tester des biomarqueurs de méthylation. Ces marqueurs biologiques permettent de déterminer les patients pour lesquels un médicament donné sera efficace. Les compagnies d'assurance, mais aussi le secteur pharmaceutique, sont de plus en plus demandeurs de ce type de test. PharmacoMDx collabore déjà notamment avec Roche, Exact Sciences, Abbott et GSK Biologicals. Une étude de phase III menée par le tandem Merck-Serono sur le cancer du cerveau avec un test accompagnant de MDXH a échoué (sans que l'échec soit imputable au test MDXH). Récemment, Exact Sciences a cependant annoncé le succès d'une étude de phase III sur le cancer de l'intestin couplée à un test de MDXH. Ce produit et le test pourront être mis sur le marché l'an prochain. L'an dernier, Pharmaco MDx a récolté les fruits de la majeure partie du chiffre d'affaires (CA) de 3,7 millions EUR. La commercialisation du test ConfirmMDx a commencé en mai 2012, et un peu moins de 1500 tests ont été vendus en 2012. En août, le compteur pour 2013 affichait déjà 3000 unités. Le CA s'est établi à 3 millions EUR au 1er semestre, contre 1,5 million EUR au 1er semestre 2012. Le développement de l'organisation coûte cependant très cher et le 1er semestre 2013 s'est soldé par une perte nette de 6 millions EUR (4,3 millions EUR l'an dernier) alors que l'entreprise a consommé 4,5 millions EUR de liquidités (4,1 millions EUR l'an dernier). Grâce aux 17,9 millions EUR provenant d'un placement privé réalisé en juin à 2,06 EUR par action, la trésorerie atteint désormais 24,7 millions EUR (11,7 millions EUR fin 2012). Le célèbre investisseur belge spécialisé dans les biotechnologies Rudi Mariën a pris une part importante du placement à son compte, tout comme lors de la dernière augmentation de capital en 2012, à l'époque à 1,45 EUR par action. Il possède à présent 18% des 34,3 millions d'actions. Le chemin vers un bénéfice structurel est encore long et semé de nombreuses incertitudes commerciales et réglementaires pour MDxHealth. La probabilité d'y parvenir a cependant augmenté et l'arrivée de Rudi Mariën dans le capital inspire confiance. Nous relevons l'avis à " première position " (2C). Gardez cependant à l'esprit que le risque est nettement supérieur à la moyenne (biotech oblige) !