Le groupe a produit 174.420 onces d'équivalent or l'an passé, de justesse dans la fourchette prévisionnelle (largement revue à la baisse) de 169.000 à 176.000 onces. C'est aussi légèrement en dessous des 175.561 onces produites en 2018, alors que 210.000 onces étaient visées.
...

Le groupe a produit 174.420 onces d'équivalent or l'an passé, de justesse dans la fourchette prévisionnelle (largement revue à la baisse) de 169.000 à 176.000 onces. C'est aussi légèrement en dessous des 175.561 onces produites en 2018, alors que 210.000 onces étaient visées. Le groupe possède quatre mines productives (El Gallo, San José, Black Fox et Gold Bar, démarrée l'an dernier), un projet en développement (Lexam VG Gold, non loin de Black Fox) et une opportunité dans le cuivre (Los Azules). Gold Bar a connu deux problèmes, en 2019. Tout d'abord, son démarrage a pris du retard. Au lieu du premier trimestre, la mine n'a été mise en service que début juin. En conséquence, la production annuelle n'a pas dépassé 30.700 onces d'équivalent or, un volume nettement inférieur aux prévisions. Et il est déjà acquis que les objectifs 2020 ne seront pas atteints. A dire vrai, c'est la qualité du projet qui laisse à désirer. Le groupe a donc annoncé une "réévaluation" (comprendre: un abaissement) des réserves de la mine. La nouvelle a lourdement pesé sur le cours. Deuxièmement, Black Fox, le complexe minier racheté récemment, a rencontré de multiples difficultés l'an dernier et enregistré une nette baisse de la production (35.700 onces contre 48.900 en 2018). Une augmentation est néanmoins attendue cette année (35.000 à 40.000 onces). L'exercice 2019 s'est ainsi soldé par une perte nette de 59,7 millions de dollars, ou de 0,17 dollar par action. Avec le projet Fenix, le groupe a déjà beaucoup travaillé à la prolongation de la durée de vie de la mine d'or El Gallo, au Mexique, qui sans intervention ne produirait plus rien d'ici peu.En raison de l'incertitude qui entoure Gold Bar - en raison du coronavirus, la production a dû être temporairement interrompue à San José, en Argentine, sur ordre des autorités -, aucun pronostic n'a été émis à son sujet pour 2020. C'est loin une bien mauvaise nouvelle. Une nouvelle augmentation de capital suivra plus que probablement. Par ailleurs, l'action est retombée aux planchers atteints en 2006, 2008 et 2015, à proximité de 0,5 dollar. Cela étant, ces trois fois-là, elle avait ensuite vu sa valeur se multiplier. Pour que ce soit à nouveau le cas, cependant, il faudrait d'une part que l'entreprise n'annonce plus de mauvaise nouvelle et d'autre part, que le cours de l'or atteigne un plancher puis renoue avec sa tendance haussière; comme nous sommes convaincus que telle sera l'évolution du métal jaune, McEwen Mining demeure un candidat à un redressement pour cette année et les prochaines. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 0,58 dollarTicker: MUX USCode ISIN: US58039P1075Marché: NYSECapit. boursière: 238 millions USDC/B attendu 2019: -C/B attendu 2020: -Perf. cours sur 12 mois: -59 %Perf. cours depuis le 01/01: -41 %Rendement du dividende: -