On a longtemps pu croire Melexis invincible. En juin, l'action s'échangeait à plus de 92 euros - un record -, ce qui portait la valeur boursière du groupe à plus de 3 milliards d'euros. Mais la fin de l'été a été néfaste tant à l'industrie automobile qu'au secteur des semi-conducteurs. Melexis a été lourdement sanctionné après la publication de son rapport relatif au troisième trimestre, pourtant en grande partie conforme aux prévisions. Le chiffre d'affaires s'établit à 146,7 millions d'euros, en hausse de 15% en glissement annuel et juste en deçà du consensus (147,9 millions). Contrairement au premier semestre, les fluctuations des cours de change n'ont pas influencé le chiffre d'affaires.
...