Cette entreprise agroalimentaire est d'un naturel discret mais lorsqu'elle fait parler d'elle, c'est généralement en bien. Sa direction avait signalé que le Covid-19 avait eu une incidence limitée sur ses activités pendant le confinement, ses 12 sites de production étant restés opérationnels. Elle avait mentionné dans son rapport intermédiaire de début avril une hausse des coûts, inévitable pour permettre à son personnel de continuer à travailler en toute sécurité, et une baisse des ventes aux secteurs out-of-home (globalement, l'horeca) et aérien.
...

Cette entreprise agroalimentaire est d'un naturel discret mais lorsqu'elle fait parler d'elle, c'est généralement en bien. Sa direction avait signalé que le Covid-19 avait eu une incidence limitée sur ses activités pendant le confinement, ses 12 sites de production étant restés opérationnels. Elle avait mentionné dans son rapport intermédiaire de début avril une hausse des coûts, inévitable pour permettre à son personnel de continuer à travailler en toute sécurité, et une baisse des ventes aux secteurs out-of-home (globalement, l'horeca) et aérien.Les résultats semestriels révèlent l'ampleur de l'impact du confinement sur sa croissance. Les snacks sains tels que Nakd, Trek et Bear, de même que le pain d'épices Snelle Jelle, qui étaient d'ordinaire souvent consommés sur le chemin du travail ou de l'école, en ont été fort affectés. Et une amélioration n'est pas à attendre dans l'immédiat, car pour l'heure, le télétravail reste souvent la norme. Fin mai, l'entreprise a porté sa participation dans Natural Balance Foods (snacks sains) à 97,9%; l'an dernier, ces produits avaient été l'un des moteurs de la croissance de Lotus Bakeries.Heureusement, Lotus Bakeries peut toujours compter sur son spéculoos pour faire progresser sa croissance. L'expansion internationale de la marque Lotus Biscoff se poursuit. La consommation de spéculoos (sous la forme de biscuits, de pâte à tartiner ou de crème glacée) à domicile va toujours croissant. Et ces ventes ont plus que compensé les difficultés rencontrées ailleurs: le chiffre d'affaires (CA) a augmenté de 8,4%, passant de 298,1 à 323,3 millions d'euros. Les analystes n'en espéraient pas tant. Malgré les coûts engendrés par la pandémie, la rentabilité a connu une évolution comparable à celle du CA. Les cash-flows opérationnels récurrents (Rebitda) ont crû de 10,1%, à 67,1 millions d'euros. La marge de Rebitda s'est donc appréciée de 20,4% à 20,7%. Le bénéfice opérationnel récurrent (Rebit) a pour sa part gagné 4,4%, à 51 millions d'euros; des amortissements supplémentaires actés sur les investissements réalisés dans les sites de production américains et sud-africains expliquent que la progression du Rebit soit plus faible. Cependant, le bénéfice net a augmenté de 38,1 millions à 41,3 millions d'euros, soit une hausse de 8,6%, légèrement supérieure à celle du CA, ce qui correspond à une hausse de 47,1 à 51 euros par action. En toute franchise, nous ne nous attendions pas à de tels résultats en période de crise. La tendance devrait rester identique au 2e semestre: une forte croissance pour Lotus Biscoff, et une période toujours délicate pour les ventes out-of-home, on-the-go et aux compagnies aériennes. Notons que le spéculoos fourré, nouveau produit commercialisé pour l'instant dans quatre pays, se vend bien. Cet automne, un autre produit sera lancé et ce sera en premier lieu sur le marché belge: le chocolat Lotus Biscoff. Signalons enfin que le Lotus Bakeries Corporate Venture Fonds (FF2032) a acquis récemment une participation minoritaire dans Love Brands Inc., une entreprise américaine qui commercialise sur son marché domestique et sur le marché britannique un snack au maïs baptisé LOVE Corn. En 2019, son CA s'est élevé à cinq millions de dollars.Les résultats semestriels confirment que l'action Lotus Bakeries fait mieux que le marché. A 28 fois le bénéfice attendu cette année et un rapport valeur de l'entreprise/Ebitda de près de 20, la valorisation est certes élevée. Lotus n'en reste pas moins une valeur de base à nos yeux, une success-story unique qui pourrait se poursuivre de nombreuses années encore.Conseil: acheterRisque: faibleRating: 1ACours: 3.200 eurosTicker: LOTB BBCode ISIN: BE0003604155 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 2,62 milliards EURC/B 2019: 32C/B attendu 2020: 28Perf. cours sur 12 mois: +25%Perf. cours depuis le 01/01: +21%Rendement du dividende: 1%