La pandémie de Covid-19 a certes laissé quelques traces - les ventes hors domicile (cafés, restaurants, écoles, avions, bateaux de croisière, etc.) ont reculé d'un tiers en raison des confinements -, mais elle n'a pas suffi à freiner la croissance de Lotus Bakeries. Le groupe basé à Lembeke signe une excellente année 2020, avec un chiffre d'affaires (CA) en hausse de 50,6 millions d'euros (+8,3 %), à 663,3 millions d'euros, dans le haut de la fourchette du consensus; soulignons à cet égard le rôle joué par les clients britanniques, qui ont fait des stocks à l'approche du Brexit.
...

La pandémie de Covid-19 a certes laissé quelques traces - les ventes hors domicile (cafés, restaurants, écoles, avions, bateaux de croisière, etc.) ont reculé d'un tiers en raison des confinements -, mais elle n'a pas suffi à freiner la croissance de Lotus Bakeries. Le groupe basé à Lembeke signe une excellente année 2020, avec un chiffre d'affaires (CA) en hausse de 50,6 millions d'euros (+8,3 %), à 663,3 millions d'euros, dans le haut de la fourchette du consensus; soulignons à cet égard le rôle joué par les clients britanniques, qui ont fait des stocks à l'approche du Brexit. Le premier moteur de la croissance (50% du CA du groupe; croissance à deux chiffres en 2020) reste la poursuite de la conquête planétaire du spéculoos, désormais baptisé Lotus Biscoff non plus seulement aux Etats-Unis mais dans le monde entier. Dans 25 pays, Lotus Biscoff réalise déjà un CA supérieur à un million d'euros. Dans ce segment, tant les biscuits que la pâte à tartiner et la glace contribuent à la croissance. 2020 a été marquée par le lancement du biscuit sandwich Lotus Biscoff (concurrent du populaire biscuit Oreo), qui a déjà séduit les marchés internationaux, et du Lotus chocolat, proposé uniquement en Belgique pour l'instant, mais qui devrait, selon la direction, apporter une contribution majeure au CA d'ici cinq à 10 ans. Le deuxième moteur de la croissance (20% des ventes du groupe) est la poursuite de l'essor des snacks sains (Bear, Nakd, Trek et Kiddylicious) dans un nombre croissant de pays. Le plongeon des ventes de ce segment au 2e trimestre, sous l'effet de la crise sanitaire, avait déjà été rattrapé en fin d'année. Quelque 23% des ventes de l'ancienne société britannique Natural Balance Foods, rachetée par Lotus Bakeries, sont réalisées hors du Royaume-Uni et ce chiffre devrait encore augmenter avec l'installation d'un nouveau siège international en Suisse. Le troisième pilier de Lotus Bakeries (30% du CA du groupe) est constitué par les spécialités locales. Sporadique depuis quelques années, la croissance y a été au rendez-vous en 2020. D'ici à 2023, 150 millions d'euros seront investis dans l'expansion du groupe, à Lembeke (Lotus Biscoff), Courcelles (gaufres) et dans la ville américaine de Mebane (Lotus Biscoff). Le cash-flow opérationnel récurrent (Rebitda) a augmenté de près de 10%, à 135,7 millions d'euros, soit une marge de Rebitda à 20,5% (20,2%, en 2019). Le bénéfice opérationnel récurrent (Rebit) s'est accru de 8%, à 111,1 millions. Le bénéfice net récurrent a quant à lui progressé de 11,2% (de 77,5 à 86,2 millions d'euros), de 127,6 à 137,1 euros par action (+7,4%). La dette financière nette a été allégée, à 0,8 fois le Rebitda (110,5 millions d'euros). Après avoir injecté des capitaux dans le groupe britannique Peter's Yard (producteur de crackers sains), Lotus Bakeries a investi en 2020, dans le cadre du fonds d'incubation FF (Fast Forward) 2032 (année au cours de laquelle l'entreprise agro-alimentaire fêtera son centième anniversaire), dans les sociétés américaines LOVE Corn (snacks à base de maïs) et Partake Foods (biscuits sans gluten et sans allergènes). Les actionnaires percevront un dividende de 35,5 euros brut par action, en hausse de 10,9%.Les résultats meilleurs que prévu ont fait s'envoler l'action Lotus Bakeries au-delà de 4.000 euros. La valorisation, à 29 fois le bénéfice escompté, est certes tendue, mais le potentiel de croissance, unique, peut perdurer de nombreuses années. A conserver pour le long terme. Conseil: conserver/attendreRisque: faibleRating: 2ACours: 4.480 eurosTicker: LOTB BBCode ISIN: BE0003604155 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 3,47 milliards EURC/B 2020: 32,5C/B attendu 2021: 29Perf. cours sur 12 mois: +53%Perf. cours depuis le 01/01: +21%Rendement du dividende: 0,8%