9,93 pence - 5C ↓
...

9,93 pence - 5C ↓Il y a environ trois mois, un lecteur nous avait fait part de son inquiétude concernant le repli de cours de l'action Lonrho au printemps dernier. Ce repli s'était amorcé en réaction à un trading update relatif à l'exercice 2012, qui annonçait des résultats annuels décevants. Nous avions estimé que ce tassement était excessif et nous n'étions apparemment pas les seuls. Car récemment, le plus grand actionnaire individuel, FS Africa Limited, a lancé de manière totalement inattendue une offre publique en liquide à hauteur de 10,25 pence (GBp) par action sur toutes les actions Lonrho en circulation. FS Africa détient déjà environ 20% des titres et il s'agit d'une offre amicale, autrement dit une offre qui bénéficie du soutien du conseil d'administration. A ce moment, l'offre représentait 97% de plus que le cours et 38% de plus que la moyenne de cours des 6 mois précédents. L'offre est défendue car elle offre une certaine sécurité aux actionnaires et parce que les perspectives à long terme sont très favorables, mais les capitaux nécessaires pour financer la croissance sont très importants. Même si cela semble difficile à croire, selon la Banque mondiale, l'Afrique, en particulier subsaharienne, compte actuellement parmi les trois principaux pôles de croissance du monde. Cette croissance repose évidemment sur l'abondance, sur ce continent, de matières premières (pétrole, diamant, cuivre, etc.) qui peuvent encore être exploités à bon compte. Lonrho plc (ticker LONR en Bourse de Londres ; code ISIN : GB0002568813) est lui-même convaincu du potentiel de l'Afrique. Le groupe est actif dans 18 pays du "Continent noir" depuis plusieurs dizaines d'années. Selon son CEO Geoffrey White, l'Afrique est aujourd'hui la "dernière frontière" et se trouve dans la même position que l'Asie il y a 30 ans. Le continent héberge la population la plus jeune sur Terre - et il s'agit quand même de près d'un milliard de personnes - et son marché de consommateurs devrait atteindre 1600 milliards USD d'ici 2010. De nombreux Africains ayant étudié en Occident retournent au pays, armés de leurs connaissances et de leur expérience, ce qui soutient la croissance. De plus, les Chinois aident à (re)construire les infrastructures de nombreux pays africains riches en matières premières. La principale division (71% du chiffre d'affaires) et le joyau du groupe est la branche agricole. Le coeur d'activité est la production de fruits, de légumes, de poissons et de viande et leur exportation en Europe, aux États-Unis et en Asie. Lonrho souhaite être présent depuis le champ jusqu'au supermarché : planter, récolter, emballer et envoyer aux points de vente. L'Afrique devrait contribuer à accroître la production d'alimentation au niveau mondial au cours des prochaines décennies. Soixante pour cent des terrains non cultivés exploitables pour l'agriculture se concentrent sur ce continent. Les services de support (14% du chiffre d'affaires) prennent surtout la forme de solutions informatiques pour le réseau panafricain de grandes entreprises comme Microsoft, Cisco, Dell... L'infrastructure (10%) englobe les activités portuaires dans les services pétroliers, avec en premier lieu le Luba Freeport, en Guinée équatoriale. Enfin, la division hôtelière (5%) est propriétaire d'hôtels en Zambie, au Congo, au Mozambique et au Zimbabwe. Le principal fait d'armes de l'exercice passé est l'hébergement de la filiale de Lonrho et de la compagnie aérienne Fly540 au sein de FastJet plc, dont Lonrho est désormais l'actionnaire majoritaire avec 57% du capital.Nous trouvons regrettable qu'un investissement diversifié dans le potentiel africain à long terme tel que Lonhro disparaisse de la cote. Mais vu la prime de 97% par rapport au cours, la (grande) majorité des actionnaires choisira vraisemblablement de participer à l'offre. Le cours n'a pas encore progressé au-delà du cours de l'offre, ce qui signifie que personne n'espère de surenchère. Avec cette action, nous souhaitions miser sur un horizon de placement plus vaste et plus long mais nous sommes forcés d'abaisser notre conseil à "participer à l'offre" (rating 5C). PARTICIPEZ A L'OFFRE