Pour la première fois depuis quelques années, le groupe Jensen avait publié un rapport intermédiaire décevant pour le premier trimestre de 2018, suscitant une onde de choc chez les analystes et les investisseurs. Mi-mai, l'action avait cédé quelque 15%, plombée par un carnet de commandes peu fourni au premier trimestre, en contraction de 6% par rapport à fin mars 2017, ce qui avait amené le groupe à émettre un avertissement sur chiffre d'affaires (CA). En tenant compte des machines produites et des travaux en cours, le stock de production de l'usine était inférieur de 32,7% à celui de fin mars 2017, alors qu'au trimestre précédent (clos en décembre 2017), la différence sur un an était positive (+2%). Les sociétés tardent souvent à avertir les...