Le groupe canadien multiplie les contrats de streaming et de royalties. Il se concentre désormais sur des actifs d'ores et déjà productifs ou en passe de l'être. Il est aussi bien décidé à ne pas financer de transactions par l'émission d'actions nouvelles. Il répond, ce faisant, aux deux grandes préoccupations des actionnaires: la pléthore d'émissions, en échange de droits sur des actifs dont la première production est éloignée de plusieurs années encore.
...

Le groupe canadien multiplie les contrats de streaming et de royalties. Il se concentre désormais sur des actifs d'ores et déjà productifs ou en passe de l'être. Il est aussi bien décidé à ne pas financer de transactions par l'émission d'actions nouvelles. Il répond, ce faisant, aux deux grandes préoccupations des actionnaires: la pléthore d'émissions, en échange de droits sur des actifs dont la première production est éloignée de plusieurs années encore.Sandstorm vient de signer deux transactions majeures qui s'inscrivent dans cette stratégie. La première lui a permis d'acquérir, en janvier, des royalties correspondant à 0,9% du projet Fruta del Norte, en Equateur (coût: 32,75 millions de dollars en espèces). Lundin Gold y entamera la production au quatrième trimestre. La transaction, qui rapportera 3,5 à 4 millions de dollars par an à partir de 2020, est financée avec la facilité de crédit qui avait été relevée de 150 à 225 millions en décembre. La seconde concerne le financement, en avril, du projet aurifère américain Relief Canyon d'Americas Silver Corporation (25 millions pour un stream, 10 millions dans une obligation convertible et une prise de participation de 7,5 millions dans le capital d'Americas Silver). La production y sera entamée fin 2019; grâce à ce contrat, la production consolidée de Sandstorm devrait s'accroître de 7% en 2020, à 9% en 2021. Le premier trimestre s'achève sur une production consolidée de 14.071 onces troy d'équivalent or, en recul de 4,2% en glissement annuel et de 0,8% en glissement trimestriel. La production des mines Karma et Houndé, toutes deux au Burkina Faso, a été neutralisée par la moindre prestation de la canadienne Black Fox de McEwen Mining, dont les problèmes sont désormais résolus, et par l'absence de production d'Aurizona, mine d'Equinox Gold, au Brésil, dont la relance a été différée en raison de pluies violentes. Le prix de vente moyen a cédé 2,6%, à 1.291 dollars l'once, ce qui s'est traduit par une baisse de 7%, à 18,2 millions de dollars, du chiffre d'affaires. Le cash-flow opérationnel récurrent est tombé de 13,4 à 12,1 millions de dollars. Sandstorm a reçu en avril 300.000 onces d'argent de la mine argentine Cerro Moro, de Yamana Gold, première phase d'un contrat de streaming susceptible de fournir jusqu'à 1,2 million d'onces d'argent par an au cours des six premières années, après quoi le canadien percevra 9% de la production annuelle. La production annuelle escomptée pour 2019 a été revue, de 63.000-73.000 à 63.000-70.000 onces d'équivalent or, en raison du retard accusé par la réouverture d'Aurizona, désormais prévue pour mai. A l'horizon 2023, après le démarrage de la mine turque Hod Maden, la production annuelle consolidée devrait atteindre 140.000 onces troy d'équivalent or au moins, soit une multiplication par deux. Compte tenu des conditions de financement difficiles qui caractérisent le secteur, la direction entrevoit de nombreuses opportunités. Le programme de rachats d'actions propres se poursuit par ailleurs - 6,3 millions de titres ont été rachetés, sur un total de 18,3 millions; l'objectif est toujours de l'achever pour la fin mars 2020.Après un excellent début d'année, le cours de l'action a légèrement reculé. La multiplication des transactions est appréciable et le programme de rachats devrait continuer à soutenir le titre. La moindre valorisation de Sandstorm par rapport aux grands acteurs du secteur demeure excessive à court terme et importante à plus long terme; le marché nie le potentiel réel de Hod Maden, en Turquie. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 5,11 dollarsTicker: SAND USCode ISIN: CA80013R2063Marché: NYSECapit. boursière: 932 millions USDC/B 2018: 128C/B attendu 2019: 61Perf. cours sur 12 mois: +6%Perf. cours depuis le 01/01: +11%Rendement du dividende: -