Ces derniers mois, Facebook a souvent été critiqué pour la qualité discutable de l'actualité publiée sur le réseau social. La plateforme aurait mis en vedette des postes de propagande électorale, des fake news, etc. La réaction du groupe ne s'est pas fait attendre, puisqu'il a modifié à la fin de l'an dernier l'algorithme qui détermine quelles actualités les utilisateurs peuvent voir en premier lieu dans leur fil. C'est la qualité des contenus qui prime, a annoncé la direction. Elle a cependant averti que cette adaptation aurait de légères répercussions sur le temps que passent les utilisateurs sur ses différentes applications (Facebook, Instagram, Messenger, WhatsApp). Une nouvelle qui n'est a priori pas très bonne pour les annonceurs. L'eff...