Le groupe a signé un troisième trimestre moins mauvais que le deuxième. L'ensemble de ses mines a produit 153.000 onces troy d'or, soit plus qu'au trimestre précédent (139.000 onces) mais moins qu'un an plus tôt. Comme le coût de production moyen a grimpé à 1.508 dollars par once troy, un quart de plus qu'à la même période en 2020, et que le prix de vente a reculé de 6%, le revenu brut par once troy d'or vendue s'est effondré, de 700 dollars l'année dernière à 280 dollars cette année. Compte tenu en outre de la baisse des volumes de vente, le chiffre d'affaires s'est replié de 12,2%, à 294,1 millions de dollars. IAMGOLD a éprouvé une perte nette ajustée de 20,1 millions de dollars, ou de 0,04 dollar par action. Un an plus tôt, il réalisait encore un bénéfice de 0,11 dollar...

Le groupe a signé un troisième trimestre moins mauvais que le deuxième. L'ensemble de ses mines a produit 153.000 onces troy d'or, soit plus qu'au trimestre précédent (139.000 onces) mais moins qu'un an plus tôt. Comme le coût de production moyen a grimpé à 1.508 dollars par once troy, un quart de plus qu'à la même période en 2020, et que le prix de vente a reculé de 6%, le revenu brut par once troy d'or vendue s'est effondré, de 700 dollars l'année dernière à 280 dollars cette année. Compte tenu en outre de la baisse des volumes de vente, le chiffre d'affaires s'est replié de 12,2%, à 294,1 millions de dollars. IAMGOLD a éprouvé une perte nette ajustée de 20,1 millions de dollars, ou de 0,04 dollar par action. Un an plus tôt, il réalisait encore un bénéfice de 0,11 dollar par action. A Westwood (Canada), qui a connu des glissements de terrain, aucune amélioration n'est en vue; seule la section Grand Duc est encore active, mais la teneur en or des minerais y est faible. La production n'y a dès lors pas dépassé 7.000 onces troy. Rosebel (Suriname) a, elle, fait mieux qu'au deuxième trimestre, avec 40.000 onces troy, mais toujours pas aussi bien qu'en 2020. La mine produit une once troy au prix moyen de 1.875 dollars cette année; elle est déficitaire. Heureusement, le groupe peut compter sur Essakane (Burkina Faso); 69% (106.000 onces troy) de sa production en provient et c'est grâce au coût de production d'à peine 1.033 dollars par once dans cette mine qu'il reste rentable. Notons les excellents résultats d'exploration du gisement Gosselin, non loin de Coté Gold (Canada). Le groupe maintient la production prévisionnelle, abaissée au terme du deuxième trimestre, à 565.000-605.000 onces troy d'or en 2021. Le coût moyen de production, lui aussi revu à la baisse un trimestre plus tôt, reste estimé à 1.395-1.435 dollars. A l'issue des trois premiers trimestres, IAMGOLD avait produit 448.000 onces troy au prix moyen de 1.387 dollars par unité. Pour renouer avec la croissance, le groupe doit terminer la construction de Coté Gold, qui entrera en production, au mieux, au deuxième semestre de 2023. Il a évalué l'ensemble des travaux à 1,125-1,175 milliard de dollars, montant que l'inflation des coûts (énergie, main-d'oeuvre, matières premières) pourrait cependant gonfler. Fin septembre, IAMGOLD avait déjà investi 265 millions de dollars dans la mine; 860 à 910 millions devront donc encore y être alloués. A ce stade, il n'est pas certain que le groupe sera en mesure de financer l'entière construction à l'aide de fonds propres. Il faudra voir si ses actifs, et en particulier l'or, sont suffisamment performants pour qu'il dégage des cash-flows disponibles positifs. Cela n'a été le cas ni au troisième trimestre (-60,6 millions de dollars) ni au premier semestre; sur les neuf premiers mois de 2021, il est négatif à hauteur de 185,6 millions de dollars. Fin septembre, IAMGOLD disposait d'une trésorerie nette de 281,5 millions de dollars. Le groupe dispose en outre d'une ligne de crédit de 500 millions. Il n'est en tout état de cause pas en mesure de développer seul et Coté Gold et Boto Gold (Sénégal). Pour ce dernier projet, on peut s'attendre à une cession ou un partenariat.Le cours de l'action a beau s'être bien redressé depuis le creux atteint en septembre, elle reste bon marché, à 0,6 fois la valeur comptable. Mais hormis Essakane, les mines déçoivent, et il faudra patienter encore au moins deux ans pour voir Coté Gold contribuer aux résultats. A court terme, seule une hausse du cours de l'or pourrait doper celui d'IAMGOLD. Nous réévaluerons notre position dans le portefeuille modèle.Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 3,08 dollarsTicker: IAG USCode ISIN: CA4509131088Marché: New York Stock ExchangeCapit. boursière: 1,5 milliard USDC/B 2020: 34C/B attendu 2021: -Perf. cours sur 12 mois: -7%Perf. cours depuis le 01/01: -16%Rendement du dividende: -