Microsoft fait partie de cette poignée d'entreprises qui peuvent affirmer que les mesures sanitaires ont eu un effet positif sur leur activité. Cet été, qui correspond chez lui au premier trimestre de l'exercice 2021, le géant américain a par exemple vu les ventes de son segment cloud gagner 31% en un an, à 15,2 milliards de dollars, ou un peu plus de 40% du chiffre d'affaires consolidé. Ce dernier progresse de 12,4% en un an, à 37,2 milliards de dollars (1,4 milliard de plus que le consensus).
...

Microsoft fait partie de cette poignée d'entreprises qui peuvent affirmer que les mesures sanitaires ont eu un effet positif sur leur activité. Cet été, qui correspond chez lui au premier trimestre de l'exercice 2021, le géant américain a par exemple vu les ventes de son segment cloud gagner 31% en un an, à 15,2 milliards de dollars, ou un peu plus de 40% du chiffre d'affaires consolidé. Ce dernier progresse de 12,4% en un an, à 37,2 milliards de dollars (1,4 milliard de plus que le consensus). Avec une gamme de logiciels pour entreprises et particuliers (Windows, Office, Dynamics...), une plateforme de communication, des réseaux sociaux (LinkedIn) et du matériel (Surface, Xbox), le tout agrémenté du cloud, Microsoft est particulièrement bien ancré dans la sphère technologique. Son bénéfice opérationnel a augmenté de 25%, à 15,9 milliards de dollars, soit une marge de 43% (39%, l'an dernier). Le bénéfice net s'est accru de 30%, à 13,9 milliards de dollars. La hausse du bénéfice par action (1,82 dollar) est encore plus soutenue (+32%), du fait des rachats d'actions.Toutes les divisions du groupe ont dépassé les attentes. Le chiffre d'affaires d'Intelligent Cloud a progressé de 20%, flirtant avec les 13 milliards de dollars, grâce notamment à la hausse du chiffre d'affaires de la plateforme cloud Azure, à +41%; c'est un ralentissement par rapport au trimestre précédent (+50%), mais qui a été compensé par une rentabilité accrue, les marges du cloud s'étant hissées à 41,7% (+35,9%, trois mois auparavant). Microsoft détient le deuxième réseau de centres de données en importance après Amazon. Le chiffre d'affaires de Productivity and Business Processes a progressé de 11%, à 12,3 milliards de dollars, mais d'une unité à l'autre, les performances sont très disparates. Chez More Personal Computing (chiffre d'affaires en hausse de 6%, à 11,85 milliards), les ventes de Windows aux particuliers (-5%) ont déçu, mais celles de la console Xbox ont en revanche gagné 30%; ici aussi, c'est un ralentissement par rapport au trimestre précédent (+64%), lequel n'a cependant pas surpris puisque le lancement (imminent, chez nous) de la console nouvelle génération avait été annoncé. En septembre, Microsoft a acheté Zenimax Media, société mère de Bethesda, un développeur de jeux lucratifs qui s'ajouteront à l'abonnement Xbox Game Pass. Les perspectives pour le deuxième trimestre de l'exercice 2021 sont globalement légèrement inférieures aux attentes, mais Microsoft est généralement prudent. Le géant a dégagé un cash-flow disponible de 14,4 milliards de dollars et avait 138 milliards de dollars de liquidités et d'investissements à court terme au bilan à la fin du premier trimestre. La dette à long terme atteint 57,1 milliards de dollars. Entre juillet et septembre, Microsoft a affecté 5,3 milliards de dollars à des rachats d'actions. Le nombre d'actions en circulation a été réduit de 1% en 12 mois. Dividende de 4,2 milliards de dollars compris, la rémunération totale des actionnaires atteint 9,5 milliards de dollars; c'est 21% de plus que l'année précédente.Microsoft est en première ligne pour tirer parti de la transformation numérique qu'accélère la pandémie. Sa valorisation supérieure à la moyenne peut être justifiée par la forte croissance des bénéfices dans un contexte difficile. Le groupe ne manque pas d'atouts, mais il y a trop d'incertitudes pour que nous puissions formuler un conseil plus favorable; pour cela, nous attendons un repli.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 202,33 dollarsTicker: MSFT USCode ISIN: US5949181045Marché: NasdaqCapit. boursière: 1.530 milliards USDC/B 2020: 35C/B attendu 2021: 30Perf. cours sur 12 mois: +39%Perf. cours depuis le 01/01: +26%Rendement du dividende: 1,1%