Les résultats du troisième trimestre écoulé ont rassuré les investisseurs. IBM avait connu un premier semestre difficile, et juste avant la publication du rapport trimestriel, le titre affichait une perte de 11%. Rien à voir avec la hausse de 13% et 22% du S&P 500 et du Nasdaq, respectivement. IBM était autrefois l'un des favoris de Warren Buffett, qui a perdu patience et cédé près d'un tiers de sa position. Sur la période de juillet à septembre, cependant, le chiffre d'affaires (CA) a certes reculé de 0,4%, à 19,15 milliards de dollars, et c'est même le 22e recul consécutif sur une base annuelle, mais il était somme toute de 550 millions de dollars supérieur au consensus. Le bénéfice opératio...

Les résultats du troisième trimestre écoulé ont rassuré les investisseurs. IBM avait connu un premier semestre difficile, et juste avant la publication du rapport trimestriel, le titre affichait une perte de 11%. Rien à voir avec la hausse de 13% et 22% du S&P 500 et du Nasdaq, respectivement. IBM était autrefois l'un des favoris de Warren Buffett, qui a perdu patience et cédé près d'un tiers de sa position. Sur la période de juillet à septembre, cependant, le chiffre d'affaires (CA) a certes reculé de 0,4%, à 19,15 milliards de dollars, et c'est même le 22e recul consécutif sur une base annuelle, mais il était somme toute de 550 millions de dollars supérieur au consensus. Le bénéfice opérationnel, à 3,3 dollars, a légèrement augmenté par rapport à celui de l'an dernier (3,29 dollars) et s'est lui aussi révélé de 2 centimes de dollar supérieur aux prévisions. IBM affirme pouvoir réaliser au quatrième trimestre en cours un CA compris entre 22 et 22,1 milliards de dollars. Ce qui représenterait, en rythme annuel, une hausse de 1,5% environ. Si 'Big Blue' tient cette promesse, pour la première fois en plus de cinq ans son CA renouerait avec la croissance. Sur une base trimestrielle, sa marge brute s'est améliorée légèrement, à 47,6%. IBM rapporte distinctement ses résultats, par division, mais les investisseurs accordent plus d'importance à ses " strategic imperatives ", qui concernent le cloud computing, l'intelligence artificielle, les logiciels analytiques et la sécurisation. Et le CA de cet ensemble de produits s'est accru de 11% sur une base annuelle, à 8,8 milliards de dollars, ou 46% du CA total du groupe. Après un deuxième trimestre décevant, caractérisé par une croissance de seulement 15%, le segment Cloud s'est à nouveau mieux comporté, avec une hausse de 20 %. Watson (intelligence artificielle) fait partie du segment Cognitive Solutions, qui a vu ses ventes progresser de 4%. Avec une marge de 78,7%, cette division est cependant la plus rentable du groupe. Par ailleurs, notons la croissance de Systems (+10%), attribuable à l'introduction de la nouvelle ligne de produits mainframe,zSystems. Les autres départements sont en léger retrait. Au troisième trimestre, IBM a dégagé un cash-flow libre de 2,5 milliards de dollars. Ce qui porte le total depuis début 2017 à 6,6 milliards de dollars. Le spécialiste technologique devra redoubler d'efforts pour atteindre ses prévisions annuelles de 10,8 milliards de dollars. Cela dit, il peut toujours y arriver, car le dernier trimestre est traditionnellement le meilleur, chez lui. Le relèvement des prévisions de CA suggère que la direction est confiante. Au terme du troisième trimestre, IBM avait 11,5 milliards de dollars en caisse. À opposer à une dette de 45,6 milliards de dollars. Au deuxième trimestre, le groupe avait versé 1,4 milliard de dollars sous la forme de dividendes. Il a aussi affecté 900 millions de dollars au rachat d'actions propres.Le marché a réagi avec enthousiasme aux chiffres trimestriels supérieurs aux prévisions, ce qui a donné lieu à un rallye de soulagement. Les prochaines semaines et trimestres nous diront si IBM peut tenir ses promesses et si le recul du CA est effectivement endigué. Mais nous ne tirerions pas de conclusions hâtives.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BDevise : dollarMarché : NYSECapit. boursière : 147,5 milliards USD C/B 2016 : 12C/B attendu 2017 : 11Perf. cours sur 12 mois : +6 %Perf. cours depuis le 01/01 : -5 %Rendement du dividende : 3,8 %