Cela fait un bout de temps que les autorités européennes de la concurrence ont les géants technologiques américains, comme Facebook, Alphabet (Google) et Amazon, dans leur collimateur. Mais c'est une des premières fois que les accusations viennent des Etats-Unis mêmes. Le ministère de la Justice prépare une enquête contre Google et d'après le Wall Street Journal, la Federal Trade Commission pourrait ouvrir un dossier Amazon - procédure souvent annonciatrice d'une enquête formelle.
...

Cela fait un bout de temps que les autorités européennes de la concurrence ont les géants technologiques américains, comme Facebook, Alphabet (Google) et Amazon, dans leur collimateur. Mais c'est une des premières fois que les accusations viennent des Etats-Unis mêmes. Le ministère de la Justice prépare une enquête contre Google et d'après le Wall Street Journal, la Federal Trade Commission pourrait ouvrir un dossier Amazon - procédure souvent annonciatrice d'une enquête formelle. Amazon s'est plusieurs fois réinventé depuis sa naissance. De libraire en ligne, il est devenu le plus grand détaillant virtuel au monde. La reprise de WholeFoods le dote de magasins physiques, ce qui fait de lui le détenteur d'une part importante du marché américain de la vente au détail. Grâce à sa filiale Amazon Web Services (AWS), le groupe est actif dans le très dynamique segment cloud. Amazon, c'est également un assistant virtuel (Alexa), qui fait appel à l'intelligence artificielle pour gérer diverses applications, comme des haut-parleurs intelligents, dont sont désormais équipés la moitié des ménages américains. Amazon propose des services de musique et de vidéo en streaming et joue par ailleurs la carte de la diversification. Ainsi se propose-t-il de racheter Boost à T-Mobile et Sprint, lesquelles, si elles ne se défont pas de ce spécialiste des offres prépayées, ne seront pas autorisées à fusionner. L'acquéreur de Boost obtiendra le droit d'utiliser, six ans durant, le réseau mobile de T-Mobile, sur lequel un réseau 5G, par exemple, pourrait être déployé. Le chiffre d'affaires (CA) du groupe a bondi de plus de 30% l'an au cours des trois derniers exercices. La croissance ralentit légèrement depuis quelques trimestres, car Amazon a considérablement augmenté ses investissements dans l'activité cloud, entre autres. Il a achevé le premier trimestre de l'exercice sur un CA de 59,7 milliards de dollars, ce qui est conforme aux prévisions et de 17% supérieur au CA d'il y a un an. A cours de change constants, le CA a progressé de 19%. Les Etats-Unis restent, de loin, le premier marché du groupe, qui leur doit 60% de son CA (35,8 milliards de dollars, +17% l'an). La croissance du CA international (16,2 milliards de dollars) n'a pas dépassé 9%. AWS affiche une progression de 41%, à 7,7 milliards de dollars, et revendique désormais 13% du CA consolidé. En termes de ventilation par activité, ce sont les boutiques en ligne qui s'arrogent la plus grande part de marché (29,5 milliards de dollars, +14%). Le CA des produits de tiers (11,1 milliards) augmente plus rapidement encore (+23%). La croissance des magasins physiques (4,3 milliards) plafonne à 1%. Ce sont les services par abonnement (vidéo et musique) qui concentrent l'essentiel de la croissance (+42%). Le bénéfice opérationnel a été multiplié par plus de deux, à 4,42 milliards de dollars, en un an. Avec une marge opérationnelle de 29%, contre 7,4% pour le groupe, AWS est l'activité décidément la plus rentable. Amazon achève les quatre derniers trimestres sur des cash-flows disponibles de 23 milliards de dollars. Son endettement net au terme du premier trimestre s'établit à 32 milliards de dollars.Amazon profite de diverses manières de la croissance de l'économie de l'Internet. Les entreprises de son envergure, qui affichent un taux de croissance de près de 20% l'an, ne sont pas légion. La valorisation élevée et les risques qu'engendrerait un renforcement de la réglementation pour la croissance nous dissuadent toutefois d'acheter. Conseil: vendreRisque: moyenRating: 3BCours: 1.860,6 dollarsTicker: AMZN USCode ISIN: US6516391066Marché: NasdaqCapit. boursière: 916 milliards USDC/B 2018: 82C/B attendu 2019: 68Perf. cours sur 12 mois: +10%Perf. cours depuis le 01/01: +24%Rendement du dividende: -